Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

La démission du juge Allemand Hans-Peter de la CPI domine la Une des journaux ivoiriens
Publié le mardi 1 juillet 2014  |  APA
Cour
© Autre presse par dr
Cour Pénale Internationale (CPI) : Le juge Hans-Peter Kaul
Comment




La démission du juge allemand Hans-Peter Kaul de la Cour pénale internationale (CPI) est largement commentée par les journaux quotidiens ivoiriens parus, mardi, sur l’ensemble du territoire national.

« CPI : le juge allemand démissionne », titre le quotidien Le Patriote selon qui les raisons de cette démission sont liées à la santé de Hans-Peter Kaul. Notre Voie, voit en cette démission, un « rebondissement dans l'affaire de Laurent Gbagbo à la CPI ». Ce journal, qualifie de « suspecte » cette démission.

« Un juge de l'affaire Gbagbo démissionne », barre en Une, le quotidien Soir Info, quand Le Temps, pense qu'un coup de théâtre est intervenu, hier, à la CPI.

« Un des deux juges favorables au procès de Gbagbo démissionne », souligne ce quotidien qui révèle « toute la vérité sur la mascarade ». Le confrère pense également que le « livre de Laurent Gbagbo fait trembler la Cour ».

Confirmation des charges contre Laurent Gbagbo, écrit L'Expression, « les vraies raisons de la démission du juge Hans-Peter Kaul ». « Coup de théâtre à la CPI », affiche LG infos, ajoutant qu'un « juge claque la porte ».

Les pluies diluviennes qui s'abattent depuis quelques semaines sur la capitale économique ivoirienne continue d'occuper une place de choix dans les colonnes des journaux quotidiens ivoiriens.

Le quotidien d'Etat, Fraternité Matin, annonce en Une que la démolition des zones et constructions à risques commence cette semaine. Dans le même registre, Le Patriote, renseigne qu'à propos des éboulements, le « gouvernement passe à la répression ».

«La pluie fait des ravages à Abidjan», constate L'Intelligent d'Abidjan. Au cœur du désarroi des victimes, poursuit ce journal, « des ministres affrontent l'ampleur des dégâts ». Le confrère annonce qu'hier, les ministres Affoussiata Bamba-Lamine (Communication) et Mamadou Sanogo (Construction, logement, assainissement et urbanisme) sont allés apporter le soutien du gouvernement aux familles des 23 personnes décédées dans les sous-quartiers d'Attécoubé (Centre-Ouest d'Abidjan) et de Cocody à l'Est de la capitale économique ivoirienne.

Au plan diplomatique, la quasi-totalité de la presse ivoirienne, annonce que le Président français, François Hollande est attendu à Abidjan le 17 juillet prochain pour une visite d'Etat.
LS/APA
Commentaires


Comment