Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Revue de presse : Mamadou Gnénéma Coulibaly et Pascal Affi N’Guessan à la Une
Publié le vendredi 4 juillet 2014  |  AIP
Comment




Abidjan, Le garde des sceaux, ministre de la Justice, des Droits de l’homme et des Libertés publiques, était jeudi, l’invité du "fauteuil blanc" du quotidien Le Nouveau Réveil pendant que le président du front populaire ivoirien, Pascal Affi animait une conférence de presse.

« Gnénéma : des vérités jamais dites » ouvre le quotidien Le Nouveau Réveil à sa Une qui a repris en intégralité les échanges entre la presse et le ministre. Le ministre Gnénéma annonce la reprise des grands procès en octobre souligne le quotidien.

« Non, il n’y a pas de tortures dans nos prisons », affirme le ministre qui est repris par le journal. Pour le quotidien Notre Voie, « Gnénéma Coulibaly nargue les ivoiriens » parlant de la libération des prisonniers politiques. Car relève le quotidien, la justice, selon Gnénéma Coulibaly , n’est pas obligé de suivre les instructions d’Alassane Ouattara au nom de la réconciliation.

« Ouattara ne peut rien faire pour Gbagbo » plaque à sa Une Le Patriote, reprenant les propos du ministre de la Justice. Et le journal d'ajouter que le ministre a précisé que « le sort de Gbagbo ne dépend pas de Ouattara ».

Fraternité Matin note de son côté que pendant deux heures, Gnénéma Coulibaly a démontré que la justice ivoirienne a commencé à fonctionner correctement après la crise post-électorale. « Personne n’échappera à la justice » a dit le ministre, selon ce quotidien.

« Les vérités de Coulibaly Gnénéma », écrit L’Inter, qui souligne que le ministre a expliqué les circonstances de l’arrestation de M. Ahoua Don Mello, ex-collaborateur de l’ancien président Laurent Gbagbo, précisant qu’il était sur le coup d’un mandat d’arrêt international émis par la Côte d’ivoire.

« Les personnes qui ont bénéficié de la liberté provisoire seront jugées », a tranché le ministre qui, selon L’intelligent d’Abidjan, a relevé que la mesure de mise en liberté provisoire ne constitue pas un sacrifice des droits des victimes.

A l'opposé, « Affi crache ses vérités », affiche Notre Voie, rendant compte de la conférence de presse animée par le président du FPI. « Le dossier Gbagbo est à notre portée », dit Affi N’guessan dans les collonne du quotidien proche de son parti, qui souligne qu’à l’occasion, le président du FPI a rejeté la nouvelle CEI.

Selon L’Intelligent d’Abidjan, le président du FPI, évoquant le dialogue politique, la réconciliation nationale, affirme que « Tout est bloqué, il faut faire preuve de courage politique ». « Tout se complique !", s’exclame Soir Info qui ouvre le débat sur la guerre autour de la CEI: qui de Ouattara, Bédié, Affi, Koulibaly va tomber?
« Le FPI sera à la présidentielle de 2015 si….. », écrit le Nouveau Réveil. « Mais sachez que le principe pour un parti comme le FPI, c’est la participation aux élections et que la non participation n’est qu’une exception », écrit le journal.

« Un congrès pour analyser la candidature du FPI », souligne Fraternité Matin qui s’interroge si le FPI présentera un candidat. Le quotidien rapporte que le FPI a annoncé un congrès pour plancher sur la question.

Pour le Patriote, le FPI a présenté un tableau sombre de la situation du pays. « Pour lui, elle s’empire de jour en jour à tous les nouveaux » , justifie ce quotidien.

(AIP)
kkf/tm
Commentaires


Comment