Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La 56ème réunion de la CONFEMEN plaide pour que 6 à 8% du PIB des pays africains soient consacrés à l’éducation
Publié le lundi 14 juillet 2014  |  APA
Education:
© Abidjan.net par Atapointe
Education: Cérémonie de clôture de la 56ème session ministerielle de la CONFEMEN
Ouverte le 03 Juillet, au Golf Hôtel à Abidjan (Riviera Golf), la 56ème session ministérielle de la Conférence des Ministres de l`Education des Etats et Gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) a refermé ses portes ce samedi 13 Juillet 2014
Comment




Abidjan - La 56ème session de la Conférence des ministres de l’Education des Etats et gouvernements membres de la Francophonie (CONFEMEN) a plaidé, samedi à Abidjan, pour une hausse du Produit intérieur brut (PIB) consacré à l’éducation qui devra passer de 6 à 8 % contre 4% dans les 27 pays d’Afrique membres de la CONFEMEN.

Pour le secrétaire général de la CONFEMEN, Jacques Boureima Ky, cet engagement des Etats est indispensable pour réaliser « une éducation inclusive et de qualité pour tous en francophonie après 2015 ».

M. Ky, reconduit pour quatre années supplémentaires à la tête du secrétariat général de la CONFEMEN, indique toujours que « l'indicateur qui montre la priorité d'un Etat, est le financement ».

Il a par ailleurs souligné que les études internationales ont montré que les pays qui ont atteint un niveau de développement, sont ceux qui ont consacré au moins 6% de leur richesse nationale à l'éducation.

Les ministres, outre le plaidoyer de la hausse de l'enveloppe budgétaire à accorder à l'Education, ont également arrêté six autres décisions pour rendre plus effective et plus qualifiante l'école dans les pays au sud du Sahara.

Il s'agit de promouvoir des politiques transformationnelles qui sont des processus de changement en profondeur qui impliquent des changements en paradigme et des reformes assurant une rupture avec les systèmes éducatifs caractérisés par l'élitisme et le filtrage excessif.

« Ces politiques, doivent être soutenues par une forte volonté politique nationale de changement social ainsi que par une mobilisation participative », a souligné M. Ky.

La Conférence a, également, recommandé dans l'amélioration de la qualité, le financement et la gouvernance partenariale décentralisée, de cibler l'école et la classe comme lieux décisifs d'investissement et d'action où se déroulent les changements en direction de la qualité.

La 57ème conférence de la CONFEMEN se tiendra dans deux ans au Gabon avec une intersession au Liban en 2015.

MC/hs/ls/APA
Commentaires


Comment