Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Visitant l’abattoir de Port-Bouët, Duncan félicite l’entreprise "Assoh Fa Moyer ", en charge de l’édification de l’ouvrage
Publié le mardi 22 juillet 2014  |  AIP
Le
© Primature
Le premier ministre visite l`abattoir de Port-Bouet
Lundi 21 juillet 2014. Abidjan. Le premier ministre, SEM Daniel Kablan Duncan visite l`abattoir de port-bouet
Comment




Abidjan- Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a félicité lundi lors d’une visite de l'abattoir de Port-Bouët, l’entreprise ivoirienne "Assoh Fa Moyer", en charge de l’édification de l’ouvrage qui se fait à plus de cinq milliards FCFA.

« Nous félicitons les opérateurs économiques ivoiriens engagés dans cet ouvrage. (..) Nous encourageons le gouvernement à s’appuyer sur les compétences nationales en vue de mettre à la disposition de la population une viande de qualité », a-t-il affirmé en présence du ministre des Ressources animales et halieutiques, Kobenan Kouassi Adjoumani, de son homologue brésilien, Eduardo Lopes, et du gouverneur du district d’Abidjan, Beugré Mambé.

Auparavant, le ministre Kouassi Adjoumani a expliqué que c’est en septembre 2011 que le district d’Abidjan a commencé les travaux de réhabilitation du marché à bétail. Le 2 août 2012, a-t-il noté, le site d’une superficie de plus de 3,2 hectares a été inauguré et a couté 1,2 milliard FCFA.

Quant à l’espace boucherie, a-t-il relevé, les travaux d’aménagement ont débuté en juin 2012 et ont pris fin dans ce mois de juillet avec un coût estimé à 1,7 milliard FCFA. « C’est un site d’une superficie de 2,8 hectares sur lequel sont construits 93 boucheries, 86 magasins, une zone de consommation de la viande cuite composée de hangars gastronomiques, une zone de divers comprenant plusieurs magasins dont une superette et une banque », a déclaré M. Adjoumani.

Le ministre a fait savoir par ailleurs qu’indépendamment du parc à bétail, un parc des petits ruminants de 600 enclos a déjà été construit par une société de transport ivoiro-burkinabé.

« En ce qui concerne la salle d’abattage, les travaux débuteront au mois d’août 2014 et dureront trois mois. Cette composante couvre une superficie de 1,8 hectare et comprendra plusieurs réalisations dont une chaîne d’abattage et la construction d’une station d’épuration d’eau », a-t-il mentionné.

L’abattoir de Port-Bouët va créer 2 949 emplois directs et 7143 emplois indirects et s’inscrit parmi les priorités du Programme national de développement (PND), rappelle-t-on.


amak/cmas
Commentaires


Comment