Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Pro-Gbagbo, Pro-Ouattara même combat ?
Publié le mercredi 23 juillet 2014  |  Autre presse
Une
© Partis Politiques par DR
Une délégation de Convergence 2020 à Paris
Vendredi 27 juin 2014. Press club du Pullman Montparnasse. Photo: Aly Touré, porte- parole de Convergence 2020
Comment




Alors que François Hollande rentre de Côte d'Ivoire, une initiative forte va être lancée fin août par le mouvement ivoirien "Convergence 2020" avec "2 journées de réflexion sur l'émergence 2020"
Convergence 2020" est "une plate-forme de réflexions et d'actions ouverte à toutes les sensibilités du pays", qui a vu le jour à Londres avec un objectif très ambitieux : la réconciliation du pays en pleine reconstruction.

Le mot d'ordre lancé par Aly Touré porte-parole de "Convergence" dans une conférence de presse organisée au Press Club de Paris est : "peuples de Côte d'Ivoire, ensemble convergeons vers l'émergence".

Faire de la Côte d'Ivoire "un pays émergent à l'horizon 2020" est un défi tout à fait réalisable, après une décennie éprouvante et dramatique de crise militaro-politique et de déchirure, qui a vu s'affronter les partisans de l'ancien président Gbagbo, et les partisans du nouveau chef de l'état Alassane Ouattara, que vient de rencontrer la diplomatie française.

A la conférence de presse de Paris, à laquelle assistaient des médias africains et européens, après celle de Londres le 15 avril et celle d'Abidjan le 19 avril, Aly Touré a bien situé les enjeux.

Après la guerre civile, l'économie du pays était exsangue, mais la croissance ivoirienne est de 8,6% en 2012, en 2013 9% et la croissance démographique de 3,2%.

Les 25 millions d'ivoiriens constituent une force. D'où l'idée de "Convergence 2020" de "regrouper toutes les sensibilités nationales". "Convergence" est "une structure de rassemblement". "Les clivages ethniques ne doivent pas bloquer le développement". La "neutralité" de "l'état-nation", de "l'état de droit" et "la tolérance" doivent être entières.

La crise, tout ce qui s'est passé, est "le summum de la bêtise". "Les élections sont un moment de l'histoire" et "la Côte d'Ivoire est au-dessus".

Lorsqu'un participant de la conférence interpelle en écho Aly Touré, c'est sur "le minimum commun nécessaire à tous:emploi, éducation, sécurité, justice".

Il faut que la Côte d'Ivoire soit "un pays dans lequel il soit possible de vivre, quel que soit le président". Si "la Côte d'Ivoire se relève, l'Afrique francophone se relève". "La Côte d'ivoire a vécu le panafricanisme" (une politique étrangère d'ouverture, 12 pays qui interviennent dans son agriculture). Alors tout est possible.


Alors que des ivoiriens ont leurs parents en exil ou en prison (Laurent Gbagbo est en prison à La Haye, le frère de l'ex ministre et président de l'Assemblée Nationale Guillaume Soro est lui aussi en prison) des Pro-Gbagbo appellent à signer un communiqué commun avec "Convergence" avec "le respect d'opposant" mis en avant.
... suite de l'article sur Autre presse

Commentaires


Comment