Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/Burkina: vers une accélération de la mise en oeuvre de grands chantiers communs
Publié le jeudi 24 juillet 2014  |  Xinhua
Forum
© Abidjan.net par Atapointe
Forum minier : atelier régional  sur les mines d’Afrique
Mardi 24 Juin 2014. Salle des fêtes de l`hôtel Ivoire. Messieurs Daniel Kablan Duncan, Premier ministre de la Côte d`Ivoire et Jean-Claude Brou, ministre ivoirien des Mines et de l’Industrie, ont procédé au lancement du forum minier sous régional, qui se tient du 24 au 27 juin 2014 à l`Hôtel Ivoire.Photo: Daniel Kablan Duncan, Premier ministre de la Côte d`Ivoire
Comment




ABIDJAN - La Côte d'Ivoire et le Burkina Faso veulent accélérer la mise en oeuvre des grands chantiers engagés, indique le Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan, à la veille d'un sommet de haut niveau dans le cadre du traité d' amitié et de coopération signé entre les deux pays voisins afin de "bâtir un espace communautaire intégré et développé".

"Nous avons décidé d'accélérer la mise en oeuvre des grands chantiers devant rapprocher davantage nos deux peuples", a affirmé Daniel Kablan Duncan dans une interview publiée mercredi à Abidjan.

Il cite l'autoroute Abidjan-Ouagadougou, "à l'horizon 2020", la réhabilitation du chemin de fer Abidjan-Ouagadougou-Kaya prévu pour joindre Tambao et Niamey au Niger. Ce projet dit "boucle ferroviaire" devrait relier six pays ouest africains, la Côte d' Ivoire, le Bénin, le Burkina Faso, le Niger le Ghana, le Togo et le Nigeria.

Dans le domaine des échanges pétroliers, le Premier ministre a également annoncé l'extension du pipeline Abidjan-Yamoussoukro jusqu'à Ouagadougou et, en matière de fourniture de l'électricité, l'augmentation par la Côte d'Ivoire de 70 MW à 80 MW, "courant 2014", de son offre énergétique au Burkina Faso. La Côte d'Ivoire et le Burkina Faso ont signé en 2008 un traité d'amitié et de coopération dont la 4ème conférence au sommet se tient fin juillet à Ouagadougou.

"Cette importante rencontre entre nos deux chefs d'Etat constituera le symbole du dynamisme de notre coopération et de la réaffirmation de notre volonté de partager une vision commune pour le bonheur de nos populations", assure Daniel Kablan Duncan. Au cours de ce sommet, une trentaine d'accords en cours de finalisation devraient être soumis à la signature des présidents Blaise Compaoré et Alassane Ouattara. Avec plus de deux millions de ressortissants, le Burkina Faso compte la plus forte communauté étrangère en Côte d'Ivoire.

Le Burkina Faso, pays enclavé, s'approvisionne en marchandises au port d'Abidjan et compte parmi les 10 premiers clients de la Côte d'Ivoire, selon des chiffres officiels.

Les échanges globaux entre les deux pays ont atteint 223 milliards FCFA en 2013 contre 177 milliards FCFA en 2012.

Les exportations de la Côte d'Ivoire vers le Burkina Faso sont estimées à 239 milliards FCFA en 2013 contre 194 milliards en 2012.

Elles portent, entre autres, sur les produits dérivés du café, du cacao dont la Côte d'Ivoire est le premier producteur mondial, les produits pétroliers et les produits chimiques.

Les importations ivoiriennes portant, notamment, sur les tomates et les oignons, les graisses et huiles végétales, les motocycles et cycles, sont passées à 16 milliards FCFA en 2013 contre 1,7 milliard FCFA en 2010 et deux milliards FCFA en 2011.

La Côte d'Ivoire, locomotive de l'économie sous régionale ouest africaine, se relance après près de deux décennies de récession due à la crise militaro-politique de 2002 ponctuée par les affrontements post-électoraux de 2010-2011 qui ont fait 3.000 morts dans le pays.

Le taux de croissance du pays est estimé en 2013 à 9% contre 9, 8% en 2012.
Commentaires


Comment