Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Nuit du destin à Yopougon : Une conférencière exhorte à plus de piété pour sauvegarder la paix
Publié le jeudi 24 juillet 2014  |  AIP
Comment




Abidjan - La guide religieuse, Hadja Touré Adjaratou épouse Konaté, a invité les musulmanes à plus de piété pour la sauvegarde de la paix sociale dans le monde.

"Si les femmes jouaient véritablement leur rôle au sein d’une société en quête de repère, la paix serait sauvegardée", a dit Mme Konaté lors d’une conférence prononcée à l’occasion de la Nuit du destin célébrée de mercredi à jeudi sur le thème : "Le rôle et la place de la femme musulmane dans l’édification d’une paix durable" à la mosquée RAJAB du quartier Maroc-Guichanrolain, dans la commune de Yopougon (Abidjan).

"C’est que la femme pieuse observe les ordres d’Allah, Exalté soit-il, s’acquitte de ses devoirs envers son époux au niveau de leurs relations intimes, de l’éducation de ses enfants et de la préservation de ses biens. Elle l’aide à obéir à Allah, le Très-haut, en le lui rappelant. Lorsqu’il se lasse, elle réchauffe son zèle et lorsqu’il se met en colère, elle s’évertue à rechercher son agrément. Toutes choses qui apportent harmonie et paix dans les foyers et donc dans la société", a affirmé Hadja Touré Adjaratou épouse Konaté.

La conférencière a rappelé la nécessité des quatre signes, à savoir la richesse, la noblesse, la beauté et la piété, dans tout mariage en islam. Elle a indiqué que cette nuit de dévotion qui vaut 1.000 mois ou 83 ans de prière, doit être le point de départ d’un nouveau contrat de la femme musulmane avec Allah, par le choix, en guise de modèle, de la première épouse du prophète Mahomet.

Le Laylat al-Qadr ou la Nuit du destin est l’une des nuits de la fin du mois du Ramadan considérée comme bénie chez les musulmans. Au cours de cette nuit, le Coran a été révélé au prophète Mahomet par l’Ange Gabriel. Elle se situe dans les dix dernières nuits du mois du Ramadan, un jour impair, rappelle-t-on.


Ik/kkp/kp
Commentaires


Comment