Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

La station CNRA de Bouaké reçoit une souche de tilapia améliorée
Publié le jeudi 24 juillet 2014  |  AIP
Comment




Bouaké - Dans le cadre la coopération ivoiro-brésilienne, la station de recherche sur la pêche et l’aquaculture continentale du Centre national de recherche agronomique (CNRA) de Bouaké a reçu 3.200 alevins de tilapia Oreochromis Niloticus amélioré du Brésil, pour l’accroissement de la production nationale et le développement durable de l’aquaculture.

Le directeur de la station du CNRA de Bouaké, Avit Jean Baptiste, présentant le projet, mardi, a indiqué que les chercheurs brésiliens ont confirmé les performances de cette espèce de tilapia améliorée, très loin de celles du poisson de sa station qui accueille ces alevins.

En six mois, l’espèce du CNRA n’a que 250 à 300 g, alors que la souche améliorée du Brésil peut atteindre 800 à 1.000 g, a-t-il fait savoir.

"Si nous pouvons avoir ces performances, je pense que ce sera un grand bon pour notre recherche scientifique et donc pour la production de poissons en aquaculture en Côte d’Ivoire", a affirmé M. Avit.

Il a fait savoir que les alevins vont être mis en quarantaine, pour une évaluation et des études, avant d’être élevés et mis à la disposition des populations.

Selon M. Avit et ses collaborateurs, le tilapia Oreochromis Niloticus avait a été mis à la disposition des chercheurs brésiliens à partir de la station CNRA de Bouaké, en 1972, pour une expérimentation, dans le cadre de la coopération ivoiro-brésilienne. C’est cette espèce qui a connu une amélioration au plan génétique, pour atteindre une performance actuelle au bout six mois.

Le directeur régionale des Ressources animales et halieutiques, N’Dri Yao, a encouragé le directeur de la station piscicole et ses collaborateurs pour leurs efforts consentis à la recherche, pour le développement de l’aquaculture.

"La Côte d’Ivoire a les yeux tournés vers la station" a-t-il dit, les exhortant à faire bon usage des alevins brésiliens pour la croissance de la production nationale de tilapia et le développement durable de l’aquaculture en Côte d’Ivoire.

La mise à la disposition du Centre national de recherche agronomique de cette espèce de tilapia est consécutive à un voyage du ministre des Ressources animales et halieutiques, Kouassi Adjoumani, au Brésil en décembre 2013 où il a sollicité la coopération de ce pays pour un développement durable de l’aquaculture en Côte d’Ivoire.

Ouverte dans les années 50, la station de recherche sur la pêche et l’aquaculture continentale de Bouaké est la seule dont dispose le CNRA pour approvisionner tous les lacs ivoiriens et les marchés en poissons. Elle renait progressivement de ses cendres, après une période d’arrêt de ses activités, du fait de la crise ivoirienne de septembre 2002.

Nbf/kp
Commentaires


Comment