Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Lettre ouverte de Touré Mamadou à KKB
Publié le mardi 29 juillet 2014  |  Partis Politiques
Politique:
© Abidjan.net par Atapointe
Politique: Touré Mamadou, jeune cadre du RHDP anime une conférence de presse
Mardi 22 Juillet 2014. Abidjan. Suite à la sortie du député KKB contre les actions du Président Ouattara et le RHDP, Touré Mamadou, jeune cadre du RHDP a animé conférence de presse. Il avait à ses cotés des parlementaires issues du PDCI et du RDR.
Comment




Monsieur le député KOUADIO KONAN BERTIN,
Cher frère KKB,
J’ai lu avec beaucoup d’intérêt ta réaction, suite à ma conférence de presse du mardi 22 juillet 2014. Dans ta réponse tu affirmes travailler pour le retour du PDCI au pouvoir, que tu n’as pas signé de pacte avec le RDR pour le trahir et qu’enfin, tu es un homme intègre issu de l’école du Président Félix Houphouët Boigny. Mais je suis resté sur ma faim, car tu n’as aucunement traité des problèmes de fond abordés dans ma conférence. Ce qui me laisse croire que tu es à court d’arguments.

I- Des problèmes de fond abordés dans ma conférence
Lors de ma conférence de presse, j’ai montré que le bilan du Président Alassane OUATTARA et du gouvernement RHDP était largement positif par rapport à ce que la Côte d’Ivoire a connu ces 15 dernières années. J’ai apporté les preuves, même si de nombreux défis reste à relever, chiffres à l’appui, de l’amélioration des conditions de vie des populations ivoiriennes, tant au niveau du social, de l’éducation, de la santé, de la sécurité, qu’au niveau de l’emploi, de l’attractivité de la Côte d’Ivoire, et de l’éthique dans les nominations à de hautes fonctions. Sur la CEI, J’ai démontré que la nouvelle forme de la CEI est une version améliorée de l’ancienne et qu’il était aberrant de ta part de dire que Youssouf BAKAYOKO est responsable de la crise postélectorale quand on sait que GBAGBO Laurent avait mobilisé tous les chars de l’armée pour l’empêcher de travailler.
Au-delà donc du populisme qui semble être ton exercice favori, j’attendais que tu m’apportes des éléments objectifs et chiffrés qui contredisent ce bilan. Mais, on a encore eu droit à une de tes frasques. Par ailleurs, là où tu as jugé bon d’intervenir, tu t’es encore étalé en contre-vérités et en esquives ; me confortant dans le sentiment que tu es en manque d’arguments et que tes dires répondent surement aux attentes de commanditaires (connus) qui n’ont pas le courage d’assumer leurs ambitions politiques.
II- Des insuffisances de ta réponse.
Ta réponse est insuffisante à tout point de vue et frise la fuite en avant.

a. De tes prétendues actions pour ramener le PDCI au pouvoir et de ta duplicité au sein du RHDP
En disant que le RDR doit te coller la paix et que tu n’as pas signé de pacte avec lui, tu veux nous détourner du sujet. Nulle part dans ma conférence je n’ai parlé du RDR et je ne t’ai accusé de trahison vis-à-vis du RDR. Ce que nous avons mis en exergue, c’est ta trahison vis-à-vis du RHDP alors que tu as été élu député sous la bannière de cette coalition politique.
BLE GOUDE a-t-il, oui ou non, mis en exergue ta duplicité, le mardi 23 novembre 2010, lors de votre face-à-face entre les deux tours de l’élection présidentielle devant le monde entier ? As-tu pu, oui ou non, répondre à cette accusation ? As-tu, oui ou non, alors que les jeunes patriotes pensaient que le Golf était ravitaillé en nourriture par voie aérienne, appelé BLE GOUDE pour lui donner la description des véhicules transportant la nourriture au Golf et leurs numéros d’immatriculation ? Ce qui a abouti à l’attaque de ces fourgons le 10 janvier 2011.
Dans ta réaction tu nous dis que ta traîtrise n’a pas été relevée par ton parti et que tu travailles pour ramener le PDCI au pouvoir, alors que le ministre KOBENAN KOUASSI ADJOUMANI, cadre du PDCI, aujourd’hui porte-parole de ce parti, dans la lettre ouverte qu’il t’a adressée le 28 juillet 2013, a mis à nu ta duplicité et le combat que tu mènes contre le PDCI et le président Bédié. Voilà ce que disait le ministre ADJOUMANI : «Durant notre séjour forcé au Golf, j’ai eu l’occasion de te faire des reproches parce que tu sortais trop, suite aux évènements de Cocody dont tu as été victime, puisque tu répétais à tous que tu as été kidnappé par des militants du FPI. Aujourd’hui, il nous parait légitime de nous interroger sur comment tu as pu échapper à la mort en sachant que si ce n’était pas un arrangement, tu serais tout simplement brûlé.
Cher KKB, tu me permets donc de douter de ta version à la lumière du combat que tu mènes contre ton parti et contre le père, le socle de ce parti. En fait, c’était une farce bien mise en scène car, nous te soupçonnons aujourd’hui d’avoir utilisé tes sorties pour aller livrer des secrets sur les prisonniers que nous étions dans notre réduit d’hôtel. C’est maintenant que nous comprenons et examinons les retombées de cette farce, à travers la publicité qui t’es faite dans les journaux du FPI et amis. Tu nous as roulés dans la farine toi aussi ? Et tu t’en donnes à cœur-joie ». Pour le ministre ADJOUMANI, tu as été un pion de GBAGBO parmi nous et donc un traître au RHDP, confirmant ainsi ce que j’ai dit lors de ma conférence.
En plus du ministre ADJOUMANI, le Député KOUAKOU ABONOUAN LOUIS, le délégué départemental ZIE DAOUDA COULIBALY, JEROME KOFFI N’GUESSAN, membre du bureau politique et bien d’autres cadres du PDCI ont fait des sorties publiques pour mettre à nu ta duplicité. Au nom de quel PDCI prétends-tu donc parler ? Pour nous tu n’incarnes pas le PDCI. Tu dis que tu n’as pas signé de pacte avec le RDR, certes. Mais nous sommes en droit de te demander si tu en as conclu avec le FPI. Ce, d’autant plus que, c’est seulement auprès des partisans de Gbagbo que tu trouves un écho favorable comme l’as dit le ministre ADJOUMANI. Mieux, depuis un an, à toutes les manifestations que tu as organisées à Paris, Londres et ailleurs, l’écrasante majorité des participants et organisateurs étaient des pro-Gbagbo. Lors de ta conférence de presse du mercredi 16 juillet 2014, tu t’es clairement positionné comme l’avocat de ces derniers. Alors qu’en août 2011, voilà ce que tu disais, répondant à une question d’un journaliste de la télévision en ligne IVOIRE TV, relativement à la supposée « traque des partisans de GBAGBO » et à la supposée « justice des vainqueurs » :
« C’est un mauvais procès qu’on fait au régime actuel. Notre passé récent est tellement récent qu’il faut éviter de faire croire qu’on vient de Jupiter et qu’il n’y a rien eu. Vous étiez bel et bien là. Vous avez vu des Ivoiriens qu’on a brulés vifs. Vous avez vu le scandale dans la filière café-cacao, vous avez vu le braquage de la BCEAO… Il faudra que la justice fasse la lumière et que la Côte d’Ivoire redevienne un pays de justice, un pays de droit, pour que tous ceux qui veulent investir dans ce pays viennent pour booster notre économie. Il faut donc laisser la justice travailler ».
S’il n’y a pas de pacte entre toi et le FPI, qu’est ce qui pourrait expliquer ton revirement spectaculaire ?
Le 25 juin 2011, en ta qualité de parrain de la célébration de la victoire du Président Ouattara à Aboisso tu disais «le Président a besoin de la majorité à l’hémicycle pour conduire à bien son projet de société. Donc de grâce, arrêtons les querelles de leadership et d’intérêts personnels pour se mettre ensemble. Car l’union fait la force. Et cela n’a pas besoin d’être rappelé. Puisque c’est l’union sacrée du RHDP qui a permis de vaincre le régime de Gbagbo». Après avoir tenu ces propos et t’être fait adoubé et élu comme député du RHDP, tu essaies, à travers tes attaques contre le RHDP et ses leaders, de mettre en mal la cohésion au sein de cette coalition. Quel reniement ?
Le combat frontal que tu mènes contre le RHDP et ses leaders et les informations que tu as données sur les stratégies du G7 en 2004 et du RHDP entre les deux tours de l’élection présidentielle font de toi un traître du RHDP. Tu prétends que la chute du Président OUATTARA est irréversible en 2015. C’est plutôt la tienne qui l’est parce que les renégats de ton acabit sont toujours rattrapés par leurs turpitudes.

b. A propos de ta prétendue intégrité
Après la signature des Accords de Versailles en 2006, tu as reçu mensuellement 1.500.000 FCFA de BLE GOUDE. Pendant la période électorale, tu te souviens des nombreuses rencontres que tu as eues avec lui dans sa suite à l’hôtel Belle Côte, à la Riviera Palmeraie. Au cours de ces rencontres, tu as reçu de l’argent pour agir de façon contraire au mot d’ordre de ton parti. Je te laisse le soin de révéler toi-même le montant des sommes que tu as perçues et dont nous avons tous connaissance, aujourd’hui. De quelle intégrité parles-tu ? Tous ces cadres de différentes chapelles politiques et particulièrement du FPI, de qui tu as reçu constamment de l’argent, ont dû rigoler en te lisant.

c. De ton comportement à l’Assemblée Nationale
S’agissant de ta position sur la nouvelle CEI, personne ne peut te denier ton droit de critiquer. Mais, en tant que député, tu n’ignores pas que les débats se tiennent en assemblée avant l’adoption d’une loi. Une fois que celle-ci est adoptée et que votre requête a été rejetée par le Conseil constitutionnel, vous avez une obligation de solidarité vis-à-vis de l’Assemblée ou vous démissionnez.
Cher KKB, tu veux la paix ? Tu l’auras lorsque tu cesseras de mettre en mal la cohésion nationale, d’attaquer le Président ALASSANE OUATTARA et le RHDP.
La Côte d’Ivoire, notre pays a traversé des moments trop difficiles pour que tu viennes réveiller les vieux démons. Si tu veux jouer la comédie, saches que les salles de cinéma sont ouvertes.
Fraternellement,


TOURE Mamadou,
Jeune cadre du RHDP
Commentaires


Comment