Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Action humanitaire / Solidarité : Les femmes s’organisent pour mieux servir
Publié le jeudi 31 juillet 2014  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment




L’ONG, union internationale des femmes pour la solidarité (UIFS) a organisé le samedi 27 juillet 2014 à son siège de la Riviera-Palmeraie son assemblée générale annuelle.
Nicole Koffi, présidente de l’Ong ‘’UIFS’’ a indiqué que désormais sa structure est ouverte à toutes les confessions religieuses mais n’appartient à aucune d’entre elles. Elle a souligné que l’heure est à la mondialisation donc, il faut briser les barrières qui freinent la vision de l’ONG. Elle a fait le bilan de la cérémonie de remise de dons du samedi 21 juin 2014 au quartier Koweït. La présidente s’est réjouie que 300 veuves qui aient reçu des pagnes et des vivres. Elle a expliqué le choix du quartier Koweït de Yopougon le plus touché par la crise postélectorale et où il y a eu beaucoup de morts et particulièrement les hommes, Il y a de nombreuses veuves livrées à elle-même. Elle a tenu à traduire toute sa reconnaissance à sa cellule communication qui a réussi à médiatiser l’évènement par voie de presse. La présidente a également félicité Mme Guindo pour sa rigueur dans la gestion de la tontine dont celle-ci a la charge. La présidente a fait le point des dons extérieurs, liés à la cérémonie de remise de juin 2014. Elle a révélé que ces dons proviennent des membres actifs de France et d’Italie. La présidente a apprécié la participation effective et individuelle des membres de son association vivant en France ont à l’unanimité décidé que les prochaines cérémonies se déroulent hors des sites religieux. Les prochaines cérémonies de remise de dons se feront en collaboration avec les mairies afin de toucher toutes les couches sociales et religieuses du pays. La présidente a précisé que la Côte d’Ivoire n’est pas constituée seulement d’Abidjan et qu’il faut aussi aller à l’intérieur du pays. L’ONG UIFS mène des activités ponctuelles dans la sous-région depuis une douzaine d’années pour soulager les veuves, les orphelins et les indigents. L’Assemblée générale de l’UIFS a lancé un appel à l’Etat, aux institutions, aux fondations et aux personnes de bonne volonté pour éradiquer la pauvreté chez couches sociales vulnérables. A l’ouverture des travaux, la présidente a expliqué les raisons qui ont motivé la création de son Ong : « Depuis ma tendre enfance, mon cœur a toujours été porté vers les orphelins, les veuves et tous ceux qui souffrent. Déjà toute petite, avec le peu que je recevais comme argent de poche, j’essayais de soulager mes petits camarades démunis. C’est ce qui a motivé et accentué ce désir en moi, surtout qu’à l’âge de 4 ans j’ai perdu ma mère lors de l’accouchement de mon frère et quelques années plus tard, mon père. »

M. Ouattara
Commentaires


Comment