Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Le Burkina et la Côte d’Ivoire s’accordent sur des actions communes de développement
Publié le jeudi 31 juillet 2014  |  AIP
Cérémonie
© Présidence par DR
Cérémonie d`ouverture de la 4ème Conférence au sommet du Traité d`Amitié et de Coopération Burkina Faso-Côte d`Ivoire.
Jeudi 31 juillet 2014. Ouagadougou. Les chefs d`Etat, Blaise Compaoré et Alassane Ouattara ont presidé la 4e conférence au sommet pour la mise en oeuvre du Traité d`amitié et de coopération (TAC) Burkina - Côte d`Ivoire.
Comment




Ouagadougou– Le 4è sommet du Traité d’amitié et de coopération entre la Côte d’Ivoire et le Burkina (TAC), débuté le 27 juillet dernier à Ouagadougou, s’est achevé ce jeudi avec en toile de fond des « projets communs » en vue d’impulser le développement socio-économique des deux pays.

« Les conclusions auxquelles nous sommes parvenues portent à une échelle supérieure, la dynamique de coopération entre nos deux pays», a déclaré le président du Faso, Blaise Compaoré, par ailleurs co-président de la conférence au sommet du TAC.

Cette quatrième conférence a été précédée d’une réunion des experts, les 27 et 28 juillet 2014, et d’un conseil de gouvernements conjoint, le 3O juillet.

Ce sont maintenant 26 accords de coopération bilatérale qui ont été signés entre les deux entités.

Parmi les domaines concernés, on note l’éducation, les ressources animales et halieutiques, la justice et les droits humains, le commerce et la santé, la communication, les infrastructures et l’agriculture.

L’une des grandes décisions de ce sommet pour le Burkina est la promesse du gouvernement ivoirien d’augmenter la fourniture d’électricité à ce pays sahélien qui est sans débouché maritime.

« C’est avec satisfaction et gratitude que le peuple burkinabè accueille la décision de la République de Côte d’Ivoire de porter de 70 à 80 mégawatt, la fourniture d’électricité au Burkina Faso » a dit M. Compaoré à son homologue ivoirien.

La conférence a par ailleurs instruit les deux ministres en charge de l’énergie, d’élaborer un plan directeur commun de développement des capacités de production et de transport d’électricité.

Elle a, en outre, encouragé la création d’une société de pipe-line sur le tronçon Bouaké-Ferkessédougou-Ouagadougou, avec la participation de la Société nationale burkinabé des hydrocarbures (SONABHY) au capital de ladite société.

Selon Blaise Compaoré, la coopération sud-sud est un impératif pour le devenir des pays en développement.

Pour Alassane Ouattara, ce sommet a permis «d’intensifier » la coopération. « Notre volonté commune et notre détermination nous ont permis de faire évoluer certains projets, notamment dans le domaine de l’électricité, de la réduction des postes de contrôle et de la fluidité du trafic », a-t-il ajouté.

La conférence au sommet s’est félicitée de l’achèvement des études de faisabilité du projet de construction de l’autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou et de la signature de l’accord-cadre de négociation pour la réhabilitation, la construction et l’exploitation d’un chemin de fer reliant les deux Etats.

Le prochain sommet des chefs d’Etat sur le traité d’amitié et de coopération entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso se tiendra dans la dernière semaine du mois de juillet 2015 à Yamoussoukro, la capitale politique ivoirienne.
Commentaires


Comment