Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire : Ouattara confirme la tenue de la présidentielle en octobre 2015
Publié le jeudi 7 aout 2014  |  Xinhua
Cérémonie
© Présidence par DR
Cérémonie d`ouverture de la 4ème Conférence au sommet du Traité d`Amitié et de Coopération Burkina Faso-Côte d`Ivoire
Jeudi 31 juillet 2014. Ouagadougou. Les chefs d`Etat, Blaise Compaoré et Alassane Ouattara ont presidé la 4e conférence au sommet pour la mise en oeuvre du Traité d`amitié et de coopération (TAC) Burkina - Côte d`Ivoire.
Comment




Le président ivoirien Alassane Ouattara a confirmé que les élections présidentielles se tiendraient en octobre 2015, un scrutin censé sortir définitivement la Côte d'Ivoire de la crise.

"Je suis très attaché à la Constitution, la Constitution dit que les élections présidentielles c'est en octobre tous les cinq ans, donc les élections auront lieu en octobre", a déclaré Alassane Ouattara à la veille de la célébration du 54e anniversaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire.

"Nous devons très rapidement faire le recensement électoral pour que les uns et les autres aient leurs cartes d'électeurs pour aller voter en octobre l'année prochaine", a-t-il ajouté.

Alassane Ouattara espère que la Commission électorale sera installée dans "les prochains jours, les prochaines semaines" pour enclencher le processus.

La Commission électorale indépendante (CEI), qui a été recomposée en juin dernier, doit compter 17 membres dont un représentant du président de la République, quatre de l'administration, quatre de la société civile, quatre des partis politiques au pouvoir et quatre de l'opposition.

L'opposition conduite par le Front populaire ivoirien (FPI) de l'ex-président Laurent Gbagbo n'a pas encore désigné ses représentants à la CEI, une commission qu'elle juge "déséquilibrée" en faveur du pouvoir.

Mardi, le gouvernement et le FPI et ses alliés se sont accordés sur un "bureau consensuel" de la CEI qui devrait permettre à l'opposition d'entrer dans la commission.

"Je me réjouis que l'opposition ait accepté de participer à la CEI", a déclaré Alassane Ouattara qui promet des élections "démocratiques" en octobre 2015.

"C'est important pour moi, c'est important pour la crédibilité de la Côte d'Ivoire, cela va confirmer que nous sommes définitivement sortis de la crise", a-t-il poursuivi.

Les précédentes élections présidentielles en novembre 2010 ont tourné aux affrontements violents qui ont coûté la vie à au moins 3.000 personnes dans ce pays de l'Afrique de l'Ouest.
Commentaires


Comment