Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article
Santé

Ebola : Ban Ki-moon appelle la communauté internationale à répondre à la pénurie de médecins
Publié le jeudi 14 aout 2014  |  AIP
Ouverture
© AFP par DR
Ouverture au Japon de la 5e édition de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique
Samedi 1 juin 2013. La cinquième Conférence internationale de Tokyo pour le développement de l’Afrique (TICAD V)a ouvert sa porte à Yokohama, au Japon. Photo: Le secrétaire général de l`ONU, Ban Ki-Moon
Comment




Abidjan - Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a appelé, mardi, depuis le siège de l’ONU, à New York, la communauté internationale à répondre de toute urgence à la pénurie de personnel médical et d’équipements pour affronter l’épidémie d’Ebola qui a tué un millier de personnes en Afrique de l’Ouest.

"J’appelle la communauté internationale à répondre de toute urgence à la pénurie de médecins, d’infirmières et d’équipements, dont des vêtements protecteurs et des tentes d’isolement", a déclaré M. Ban, estimant indispensable de faire face rapidement au manque de moyens que connaissent les trois principaux pays affectés, à savoir la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé, mardi, 1848 cas dont 1013 décès dus au virus Ebola.

"Je reste en contact étroit avec la directrice générale de l’OMS, le Dr Margaret Chan. Dans les jours à venir, le système des Nations unies renforcera la façon dont nous faisons face à l’épidémie, a-t-il ajouté, par ailleurs.

Le secrétaire général a annoncé la nomination du Dr David Nabarro comme coordonnateur du système des Nations unies pour la maladie à virus Ebola. Celui-ci sera chargé de garantir l’efficacité de la contribution des Nations unies aux efforts internationaux pour contrôler l’épidémie.

De son côté, l’OMS a annoncé mardi qu’elle autorisait l’utilisation de traitements expérimentaux dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest. Cette décision a été prise à l’issue d’une réunion d’experts en éthique médicale, lundi à Genève.

Selon l’OMS, des critères éthiques doivent guider l’usage de ces traitements. Il s’agit notamment de la transparence dans tous les aspects des soins, du consentement éclairé, de la liberté de choix, de la confidentialité, du respect pour la personne, de la préservation de la dignité et de l’implication de la communauté.

(AIP)
kkp/cmas
Commentaires


Comment