Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
NTIC
Article
NTIC

Forum - Les TIC pour le développement de l’Afrique
Publié le jeudi 11 septembre 2014  |  Ivoire-Presse
Dr.
© Ivoire-Presse par DR
Dr. GUIBESSONGUI N`Datien, Directeur Général de ICT Consulting
Comment




Le Salon International des Technologies de l’Information et de la Communication

(SITIC) se tient à N’Djamena au Tchad du 09 au 12 Septembre 2014 autour du

thème central: «Partage d’expériences, en vue du développement harmonieux des

TIC en Afrique». La cérémonie d’ouverture du SITIC-2014 a été présidée par S.E.M

Idriss DEBY ITNO Président de la République du Tchad, en présence du Secrétaire

Général de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), Dr. Hamadoun

TOURE et du Secrétaire Général de l’Union Africaine des Télécommunications

(UAT), M. SOUMAILA Adoulkarim.

Ce salon réunit les Ministres de la Communication et des TIC, les Autorités

de régulation, les membres de la Commission large bande de l’ONU pour

le développement numérique, les dirigeants de l’industrie et les innovateurs

numériques de l’écosystème des TIC.

Au-delà de l’exposition des acteurs africains des TIC, le SITIC-2014 abrite des

tables rondes ministérielles, des réunions et ateliers thématiques de leaders

et d’investisseurs. Ainsi, parmi les divers panels, celui relatif aux e-services,

qui avait pour modérateur M. Tahir Hamid NGUILIN Vice- Gouverneur de la

Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC), a enregistré une présentation

de Dr. GUIBESSONGUI N’Datien Séverin, DG de ICT CONSULTING, sur le

thème « aspects juridiques et contraintes des e-services ».

Au cours de sa présentation fort enrichissante et édifiante, Dr. GUIBESSONGUI a

identifié la nature juridique des e-services en montrant qu’il s’agit d’une catégorie

juridique plurielle et non singulière. Aussi a t-il déduit le régime juridique applicable

aux e-services au plan institutionnel et financier.

Selon Dr. GUIBESSONGUI « les e-services universels sont développés pour

impulser le développement dans les secteurs public ou privé et dans des domaines

socio-économiques régaliens ou non, dans un but non lucratif. Ils imprègnent les

domaines de l’éducation (e-education), de la santé (e-santé), de l’agriculture (e-
agriculture), de la gouvernance (e-gouv), etc. On peut donc les distinguer des e-
transactions (e-commerce, contrat électronique, publicité par voie électronique,

archivage électronique, etc.) qui ont un but mercantile ou commercial ». L’Afrique

compte donc s’approprier les e-services pour le développement harmonieux des TIC

au profit des populations.

Myriam M.
Commentaires


Comment