Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Visite d’Etat dans le Iffou : quand l’activité commerciale précède la visite d’Etat à Prikro
Publié le dimanche 14 septembre 2014  |  AIP
Comment




Prikro - La localité de Prikro, point de départ de la visite d’Etat du Président Alassane Ouattara, ce dimanche, a vu ses habitudes commerciales bouleversées, au profit de divers opérateurs économiques et petits commerçants.
Des entreprises commerciales au vendeur sédentaire en passant par la vendeuse de poissons braisés ou gérant de débit de boissons, chacun y gagne pour son compte, a constaté samedi, l’AIP.
"C’est l’occasion à ne pas rater pour se faire son chiffre d’affaires, nous profitons de l’effervescence de la visite d’Etat pour placer nos produits et se faire un peu d’argent", a confié Franck, qui avait un étal d’objets de piété, mis en vente pour le compte de sa paroisse.
Selon lui, la nécessité de délocaliser son assortiment au centre-ville où règne une ambiance, s’imposait, pour profiter de l’opportunité inhabituelle à Prikro.
A quelques pas de lui, une société de téléphonie menait une animation promotionnelle sur ses produits, notamment les terminaux, les transferts d’argent, invitant les potentiels clients à les acquérir à un prix défiants toute concurrence.
Quand plus loin, la Loterie nationale de Côte d’Ivoire (LONACI) faisait elle aussi la promotion de ses produits. Partout, les "maquis", restaurants et bars grouillaient de mond. Pendant que les braiseuses de poissons s’activaient à satisfaire les commandes, habituellement moins importantes, selon Kouadio Louise, les tenanciers de "maquis" quant à eux servaient de la boisson glacée à qui passait sa commande.
Un autre fait marquant, alors qu’on se croirait dans un marché "Gouro", à l’instar de ceux d’Abidjan, c’est à un marché "Gouro de nuit" qu’un journaliste de l’AIP a eu affaire à Prikro, avec stupéfaction, lorsqu’il déambulait nuitamment dans les rues de la capitale des Andoh (ethnie locale).
"Ici c’est un marché de nuit, les femmes qui viennent des champs viennent directement écouler leur récolte ici avant de renter chez elles. Si vous avez besoin de faire des achats pour rentrer sur Abidjan, c’est l’endroit indiqué. Tout est à bon prix ici", a laissé entendre Appoh Mathieu, habitant de la localité.
Quelques 20 000 personnes sont attendues pour réserver un accueil chaleureux au chef de l’Etat qui foulera les terres de la région de son allié dans le cadre du RHDP (coalition au pouvoir), Henri Konan Bédié.
Commentaires


Comment