Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

CDVR : six organisations de la société civile recommandent l’indemnisation des victimes
Publié le jeudi 9 octobre 2014  |  AIP
Comment




Abidjan - Des organisations de la société civile ivoirienne plaident pour l’indemnisation des victimes des crises survenues de 1990 à 2011 en Côte d’Ivoire, selon une déclaration dont l’AIP a reçu copie mercredi.

Il s’agit de la Ligue Ivoirienne des Droits de l’Homme (LIDHO), du Club Union Africaine (Club UA), la Coalition de la société civile pour la paix et le développement démocratique en Côte d’Ivoire (COSOPCI), le Forum de la société civile de l’Afrique de l’Ouest – Côte d’Ivoire (FOSCAO CI), le Regroupement des acteurs ivoiriens des droits humains (RAIDH CI) et la Coordination des Femmes pour les élections et la reconstruction post crise (COFEMCI REPC).

Elles ont assisté comme observateurs aux audiences publiques organisées par la Commission dialogue vérité et réconciliation (CDVR). Elles sollicitent, outre l’indemnisation des victimes, la poursuite des audiences.

Ces organisations invitent la communauté internationale à accompagner et soutenir la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire, non sans marquer leur satisfaction pour "le sérieux avec lequel ces audiences se sont tenues et la prise en compte de toutes les victimes quelque soit leur camp".

" Ces organisations se réjouissent du sérieux et surtout de la méthode scientifique utilisée pour permettre à quatre vingt (80) personnes de témoigner devant la CDVR à titre d’exemple", indique la note.

Toutefois, elles regrettent le fait que les médias nationaux n’ont pas couvert et diffusé les auditions, durant ces trois semaines qui représentent "plus de dix années de chronique meurtrière racontée par l’ensemble des victimes, sans distinction de bord politique, de religion et communautaire", conclut ce texte.

(AIP)
ik/ask
Commentaires


Comment