Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Katiola: La police démantèle un redoutable gang
Publié le mercredi 22 octobre 2014  |  Le Mandat
Comment




La police de Katiola vient de réussir un grand coup. Elle vient de démanteler un redoutable gang de voleurs de motos et d’appareils électroménagers, à la grande satisfaction des populations. Qui ont véritablement souffert des braquages sur les routes et les attaques à domicile. Ces malfrats ont commencé leur sale besogne avec l’assassinat de Dame Diakité Makoura, au quartier Lonankaha, le 18 janvier 2014. A leur actif, plusieurs incursions dans la grande cité des instituteurs, au quartier Dimbékaha et y ont fait des victimes de taille.
A en croire le commissaire de police, Laga A. Jean-Jacques, tout a commencé ce lundi 20 octobre, aux environs de 19h30.

Ce jour-là, un appel anonyme a signalé un braquage à la grande cité des instituteurs, au quartier Dimbékaha. Alertée, la police s’y est rendue pour une intervention. Il s’en est suivi des échanges de tirs nourris. Le gang venait d’emporter une moto qu’il a abandonnée, par manque de carburant. La police, aidée dans sa tâche par les jeunes du quartier, a réussi à mettre la main sur le sieur Komara Ibrahima, 35 ans et son acolyte Kobenan Kouakou Pierre, 32 ans. Tous deux de nationalité ivoirienne. Ils avaient en leur possession, une
kalachnikov et un chargeur garni de munitions et une des motos volées.

Dans la matinée de ce mardi 21 octobre, après un interrogatoire intensif, le sieur Komara et son acolyte ont décliné l’identité des autres membres du gang et les lieux servant de cache-motos. Il s’agit de Koné lancina 25 ans, détenteur d’une arme de marque MAS36 (arme de précision), ayant servi à l’assassinat de Dame Diakité Makoura, Coulibaly Bassoufou 55 ans, chef et coordonnateur des opérations du gang et Koné Yaya, 29 ans.

Au total, ce sont 5 individus arrêtés et 7 motos retrouvées au grand bonheur des populations qui ont exprimé leur joie, au vu du travail abattu par la police de Katiola, malgré les conditions de travail difficiles dues au manque de moyens logistiques et d’armement. Le commissaire Laga A Jean-Jacques, nouvellement affecté dans la ville, et ses hommes font l’effort de préserver la quiétude des populations.

Fatogoman Ouattara
(Correspondant régional)
Commentaires


Comment