Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Art et Culture

3è Edition du festival des arts sacrés de savanes: le ministre Maurice Kouakou Bandama annonce la création d’un centre culturel intégré d’une valeur de 05 milliards FCFA
Publié le lundi 27 octobre 2014  |  Ivoire-Presse
3è
© Autre presse par DR
3è édition du festival des arts sacrés de savanes en présence du ministre Maurice Bandama
Lundi 27 Octobre 2014 . Le ministre de la culture et de la francophonie Maurice Bandama a ouvert à Korhogo les journées de la 3e édition du festival des arts sacrés de savanes. (FASSA) placées sous sa présidence. les festivités prennent fin le 30 octobre prochain.
Comment




Le ministre de la culture et de la francophonie Maurice Kouakou Bandama a ouvert le 27 octobre 2014 à Korhogo au nord de la Côte d ‘Ivoire les journées de la 3e édition du festival des arts sacrés de savanes. (FASSA) placées sous sa présidence qui prennent fin le 30 octobre prochain. .C’était à la place de l’indépendance en présence des autorités administratives politiques et coutumières et de fortes délégations de la francophonie et des pays de la communauté des états de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) venues du, Sénégal, Togo, Niger, Mali Burkina Faso et du Burundi de l’Afrique de l’Est.

De nombreuses danses dites sacrées venues des trois régions de la savane (poro, tchologo et bagoué), précisément des villes de Korhogo Ferke, Boundiali et Tengrela) et de l’ouest du pays prennent part à ces journées artistiques et culturelles. Il a en outre annoncé la réalisation de grands projets culturels pour la région connue pour son riche patrimoine matériel et immatériel notamment la création à Korhogo d’un centre culturel intégré d’un cout total de cinq milliards de FCFA qui sera construit sur 04 hectares , le festival du cinéma en mémoire au grand cinéaste senoufo feu Yéo Kozoloa fils de la région, un projet qui lui était cher « .notre devoir est de voir visible ce projet » le festival du balafon inscrit au patrimoine mondial immatériel de l’Unesco qui sera logé à Boundiali et le festival des arts premiers à Kong,… Ferké , Touba , a Tengrela.

Les arts sacrés a-t-il indiqué sont des écoles de formation et d’édification de l’homme. « L’art sacré est pour nous une source ou nous devons puiser pour construire la Côte d’Ivoire émergente de demain chère au président de la république Alassane Ouattara ». Pour Coulibaly Zié le commissaire généra du FAASA tout ce qui est important pour l’homme est sacré pour lui-même. Avant d’annoncer la visite des sites sacrés tel que le lôhôgba’’.de Sinematiali

Jacob Bamogo forgeron mossi de Kaya du Burkina Faso a souhaité un partenariat entre le festival des arts sacrés de Korhogo et le festival de Kaya au Burkina Faso Le 2e adjoint au maire Silué Chigata s’est toute fois réjouit de la promotion du riche patrimoine des savanes .

Le ministre de la culture et de la francophonie a enfin procédé à la coupure du ruban et d’une visite des stands au sein du FASSAKAHA (village du Fassa). .Il va procéder le 31 octobre 2014 à l’ouverture des centres de lecture et d’animation culturelle (CLAC).

Benogo TOURE
(Correspondant des savanes)
Commentaires


Comment