Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article
Santé

Ebola : la représentante résidente de l’UNICEF à Man et à Toulepleu pour le suivi des appuis de son organisation au gouvernement
Publié le jeudi 6 novembre 2014  |  AIP
Comment




Man – La représentante résidente du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), Adèle Khudr, accompagnée d’officiels des ministères de la Santé et de la Lutte contre le SIDA ainsi que de l’Education nationale et de l’Enseignement technique, a effectué une visite de terrain du 3 au 5 novembre à Man et à Toulepleu, pour suivre les activités d’appui de son organisation au gouvernement ivoirien, dans le cadre de la prévention contre la fièvre hémorragique à virus Ebola.

La mission a permis d’apprécier l’impact des efforts des autorités locales en termes de sensibilisation sur les communautés et de constater les insuffisances dans la préparation de la prise en charge, le cas échéant.

Mme Khudr a ainsi noté l’inexistence d’un centre de prise en charge dans les régions frontalières avec le Libéria et la Guinée-Conakry, de Tabou à Minignan, en passant par les régions du Cavally, du Guémon, du Tonkpi et du Bafing. Elle a également observé l’absence de normes et procédures de prise en charge.

Le protocole de prise en charge est en cours de rédaction et l’on ne sait pas encore quel médicament il faut pour un traitement efficace sans perte de temps inutile, avait-on indiqué à la réunion hebdomadaire du Comité de coordination de veille que présidait le préfet de Man, lundi, et à laquelle la mission de l’UNICEF a participé.

A Man, outre la participation à la réunion de coordination, la délégation de l’UNICEF a visité Gueupleu, un village dans lequel se déroulait une activité de sensibilisation conduite par la Caritas de Man. Après, ce fut le tour du CHR de Man avec le centre de traitement d’éventuels cas mis en place.

A Toulepleu, la délégation a assisté à deux sessions de sensibilisation dans un quartier et au groupe scolaire I et III.

Sous le leadership du ministère de la Santé et de la Lutte contre le SIDA, et du Ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement technique, l’UNICEF s’appuie sur trois ONG nationales, à savoir la Croix-Rouge de Côte d’Ivoire, l’ASAPSU et la Caritas, pour mettre ce projet en œuvre.

Les activités initiées dans les écoles et les centres de santé consistent en des sessions de sensibilisation et en la mise à disposition de dispositifs de lavage des mains, de kits d’hygiène et de supports de communication sur la prévention de la maladie.

(AIP)
Gem/kkp/tm
Commentaires


Comment