Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Société / L’opération "Une parcelle d’hévéa = un certificat foncier" lancée à Bonoua
Publié le jeudi 20 novembre 2014  |  AIP
Cérémonie
© Ministères par DR
Cérémonie de lancement de l’opération : « Un Certificat Foncier pour chaque parcelle d’hévéas »
Mercredi 19 novembre 2014 Bonoua. Le ministre de l`agriculture, Mamadou Coulibaly Sangafowa a présidé le lancement de l’opération : « Un Certificat Foncier pour chaque parcelle d’hévéas »
Comment




Abidjan – Inscrite dans le cadre de la mise en œuvre du Programme national de sécurisation du foncier rural, l’opération "Une parcelle d’hévéa = un certificat foncier" a été officiellement lancée mercredi à Bonoua par le ministre de l’Agriculture, Coulibaly Mamadou Sangafowa, en présence des différentes parties prenantes du projet.

Ce projet initié par l’Association des professionnels et manufacturiers du caoutchouc (APROMAC) et exécuté par l’entreprise Electronic Management vise, par la délivrance de certificats fonciers, la sécurisation des droits fonciers sur les parcelles partiellement ou entièrement plantées en hévéas.

Lors de la cérémonie officielle de lancement, le ministre de l’Agriculture a rappelé quelques avantages qu’offre la sécurisation des terres, à travers la loi n° 98-750 du 23 décembre 1998 relative au domaine foncier rural.

En effet, comme l’avait auparavant souligné le président de l’APROMAC, Koffi Fulgence, l’opération d’identification des parcelles à travers la géolocalisation, vise, comme le précédent dénombrement des planteurs d’hévéa lancé en 2011, à maîtriser les statistiques quant au nombre des planteurs, la superficie des parcelles plantées et la quantité de la production de caoutchouc.

Elles permettent aussi de maîtriser la traçabilité du caoutchouc produit en limitant ainsi les vols et trafics. Aussi, a relevé M. Koffi, pour la mise en œuvre de l’opération, l’APROMAC s’est-elle approchée de la Direction du cadastre, de l’Ordre des géomètres et des services du Ministère de l’Agriculture, en compagnie de l’entreprise Electronic Management, sélectionnée après un appel d’offres.

Le directeur général de cette entreprise, Alhi Kéita, a saisi l’occasion pour appeler chaque planteur d’hévéa à souscrire à cette opération, au risque de se voir « hors du système », tout en insistant sur la transparence totale des procédures.

La date limite d'inscription est le 30 novembre, avec 20% au moins des frais fixés en fonction de la taille des parcelles. Les frais d'acquisition du certificat foncier sont payés dans les six mois maximum dans les agences partenaires, à savoir Ecobank, La Caisse d'épargne, Moov (Flooz) et MTN (MTN Mobile money).

Le certificat foncier est décrit comme la carte d’identité des plantations. A ce jour, 130.000 planteurs d’hévéa ont été recensés en Côte d’Ivoire, premier producteur africain avec 300 000 T de caoutchouc sec et 17 usines de première transformation. L’Afrique tout entière représente 4% de la production mondiale de caoutchouc naturel.

(AIP)
cmas
Commentaires


Comment