Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

04 décembre 2014 : 56ème anniversaire de la proclamation de la république de la COTE D’IVOIRE
Publié le lundi 1 decembre 2014  |  Treichville Notre Cité
Comment




A l’occasion du 56ème anniversaire de la proclamation de la République de Côte d’Ivoire, il ne paraît pas inutile de jeter un regard sur notre passé récent, nous interroger à notre tour en nous inspirant du titre d’un article du quotidien ABIDJAN MATIN publié en Décembre 1959 par AFP DAKAR : Après le départ du 19ème et dernier Haut Commissaire à Dakar , ‘’C e que furent les 65 années du Gouvernement général de l’Afrique Occidentale Française ‘’
Pour ‘‘Treichville Notre Cité’’, nous exposons dans une 1ère partie, les principales conclusions du bilan des actions des représentants français pendant 65 années à la tête du grand ensemble de l’A.O.F., avant de nous consacrer dans une 2ème partie à la Côte d’Ivoire coloniale, celle du 10 mars 1893 au 04 Décembre 1958.
L’AFRIQUE OCCIDENTALE FRANCAISE
1904 à 1945 : Selon l’auteur , le progrès accompli est surtout concrétisé par la disparition des grandes maladies (fièvre jaune et la maladie du sommeil), la suppression des famines , l’abolition des razzias et des guerres tribales, la création d’un enseignement généralisé du français dans les écoles et en conséquence l’usage d’une langue commune, qui permît aux hommes du Bénin, du Sahel, du Mali et du Sahara de se comprendre entre eux. 1943 à 1959 : une amélioration du niveau de vie mesurée par une augmentation du revenu global de l’ordre de 8 à 9% et ce grâce à la vulgarisation de l’enseignement, la mise en œuvre de grands chantiers d’utilité publique (construction de barrages, augmentation des surfaces irriguées, extension du réseau routier, aménagement de 8 grands aérodromes à Dakar, Conakry, Abidjan, Cotonou, Niamey, Ouagadougou, et Bobo Dioulasso, renforcement de la politique d’accès à la distribution d’eau et d’électricité).
LA CÔTE D’IVOIRE COLONIALE
La Côte d’Ivoire a été constituée colonie française par décret du 10 Mars 1893. Toutefois, c’est suite aux décrets des 1er Octobre 1902 et 13 Octobre 1904, que fut réalisée l’unité administrative et financière des Colonies françaises d’AOF, plaçant ainsi le Gouverneur de la Côte d’Ivoire, sous l’autorité d’un Gouverneur général résidant de l’AOF. 1893 : établissement des premières liaisons entre la France et la Côte d’Ivoire par le câble sous-marin qui passe à Monrovia, Conakry, Dakar. Les premiers bureaux de poste sont créés à Assinie, Bassam, Lahlou, Bingerville, Bouaké, les liaisons télégraphiques du Nord se faisant jusqu’en 1905 par Korhogo , Sikasso et Dakar. 1899:17 Octobre, les territoires du Nord sont enlevés à Samory et rattachés à la Côte d’Ivoire. 1900 : 22 Février, une convention entre l’Administration coloniale et les Pères des Missions Africaines de Lyon confie l’enseignement primaire aux missions catholiques. 1901 : le 4 Mai, l’impôt de capitation est institué 1903 :1er Février, percement du cordon littoral à Port-Bouët pour créer le Port d’Abidjan. 1904 :12 Janvier, le 1er coup de pioche de la ligne de chemin de fer Abidjan –Niger. 1904 : 6 Juillet les services judiciaires s’installent à Bassam, Bingerville, Lahou et Dabakala. 1904 : des travaux sont entrepris pour faire communiquer la lagune Ebrié avec la mer. Appelés à prendre fin le 10 Janvier 1906, ils n’ont pu être conduits à terme. 1905 : Mise en service du phare de Port-Bouët. 1908 : Début de la politique des cultures obligatoires. 1915 : 29 Octobre Abidjan érigée en commune mixte du premier degré.
Mais les travaux de mise en valeur de la colonie entravées par la 1ère guerre mondiale vont se poursuivre, notamment en : 1923 : Percement du canal d’Assagni 1923 : Poursuite de la construction du chemin de fer vers Tafiré et Bobo –Dioulasso. Puis construction du wharf de Port-Bouët 1925 : Construction d’un wharf à Grand-Bassam 1934 : Construction du Palais du Gouvernement, transfert du chef lieu de Bingerville à Abidjan, et effort de vulgarisation des cultures d’exportation 1935 :Pose de la première centrale électrique à Abidjan 1946 : 30 Avril, création du Fonds d’Investissement pour le développement économique et social des Territoires d’Outre Mer 1946 : 22 Octobre, envoi de 148 élèves ivoiriens dans les lycées français 1949 : Création de lycées classiques et technique d’Abidjan et Cours normal de DABOU 1950 : 23 Juillet , achèvement des travaux du percement du canal de Vridi 1951 : 5 Février, inauguration du Port d’Abidjan 1957 : Installation du Conseil de gouvernement ;M. DENISE Auguste est le Vice Président 1958 : 28 Septembre ,le OUI massif de la Côte d’Ivoire au référendum sur la Communauté 1958 : 15 Mars livraison du Pont Félix Houphouêt -BOIGNY
Sans chercher à nous focaliser sur le sempiternel débat relatif aux différentes méthodes appliquées en matière de politique coloniale entre Français, Hollandais et Anglais, il nous est aisé de conclure, que seules les mises en place de cadres institutionnels ‘’revus et corrigés ‘’ ( abolition du travail forcé, institution du FIDES ) soutenus par - la création de conditions pour une utilisation optimale des facteurs de production la création (financement de l’activité économique et disponibilité de main d’œuvre surtout ) - l’admission d’indigènes au Parlement français et l’autorisation d’ activités syndicales - la Conférence de Brazzaville ou l’espoir en un nouvel ordre social ; abolition du travail forcé - la politique soutenue et continue de décentralisation et de développement local (communes mixtes Grand Bassam en 1914 Abidjan en 1915; communes de moyen exercice en 1955 : Abengourou , Dimbokro, Gagnoa, Man) - la loi cadre accordant aux territoires français l’autonomie interne, sont autant de facteurs qui ont permis à la benjamine des colonies de l’Afrique de l’Ouest francophone de présenter des atouts significatifs et nécessaires à l’aube des Indépendances, comme l’attestent les données économiques du dernier trimestre 1959 : Energie (augmentation de la production de plus de 30%) Transports : la remontée des transports ferroviaires qui connaissent une augmentation de 26% pour les marchandises et de 17% du trafic voyageurs, trafic aérien ( augmentation du trafic voyageurs + 5%), transports maritimes (+ 7% d’augmentations de trafic marchandises) Bâtiments (nombre d’autorisations de construire en croissance +30%).
Sources :
Archives André KOUASSI-LENOIR (Abidjan Matin, Décembre 1959)..
Jean –Noël LOUKOU : La Côte d’Ivoire coloniale 1893- 1960. Frédéric TANOH-NIANGOIN : Le PDCI-RDA, au jour le jour. René Pierre ANOUMA : Aux origines de la Nation Ivoirienne, 1893-1946. Gervais G. COULIBALY : Enjeux de la décentralisation in ‘’Collectivités,’’ Nov 2003.
Commentaires


Comment