Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Côte d’Ivoire: du fond de sa cellule à La Haye, Laurent Gbagbo vise la présidence de son parti
Publié le lundi 1 decembre 2014  |  Jeune Afrique
CPI
© AFP par DR
CPI : l’ex Président Laurent Gbagbo devant les juges
Mardi 19 février 2013. La Haye. L’ancien président ivoirien comparait à la Cour pénale internationale (CPI), pour crime contre l’humanité.
Comment




A des milliers de kilomètres de la Côte d’Ivoire, l’ex-président Laurent Gbagbo, depuis sa cellule de la Cour pénale internationale de La Haye, cherche à reprendre la direction de son parti, scénario ubuesque qui ravit le pouvoir avant la présidentielle de 2015.

Sur le bitume défoncé et brûlant d’Abidjan, une multitude de journaux retenus par des pierres regorgent d’anciennes photos officielles de Gbagbo en une, et de sa "lettre de candidature" signée à La Haye le 25 novembre dernier.

"J’accepte d’être candidat" à la présidence du Front populaire ivoirien (FPI), écrit M. Gbagbo, 69 ans, dans un courrier certifié par un notaire.

"La Côte d’Ivoire a toujours eu besoin d’un FPI fort, rassemblé et uni", poursuit-il, concédant que, "dans les circonstances actuelles", il ne peut "prétendre gérer le parti" comme "dans le passé".

L’ex-dirigeant a été l’artisan de sa propre chute, avec son refus de reconnaître sa défaite face à Allassane Ouattara à la présidentielle de 2010, ouvrant une grave crise qui fait plus de 3. 000 morts.

Alors que son procès pour "crimes contre l’humanité" doit s’ouvrir en juillet 2015, M. Gbagbo feint d’ignorer la grave crise que traverse le FPI, née de sa volonté de reprendre la main sur ce parti, devenu la principale formation de l’opposition ivoirienne.
... suite de l'article sur Jeune Afrique

Commentaires

Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment