Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

CEI/ Point de presse du vendredi 05 décembre 2014 : la déclaration liminaire de Me Victoire Alley, porte-parole
Publié le vendredi 5 decembre 2014  |  CEI
CEI/
© CEI
CEI/ Point de presse du vendredi 05 décembre 2014 : la déclaration liminaire de Me Victoire Alley, porte-parole
Comment




Bonjour Mesdames et Messieurs les journalistes

La Commission Indépendante Electorale vous a conviés à cette autre rencontre pour faire avec vous le point actualisé de ses activités.

Nous voulons, avant tout propos, saisir la présente occasion pour réitérer notre cordiale bienvenue aux Commissaires qui ont réintégré la Commission Centrale de la CEI.

En effet, le Père BONI BONI Martial, Représentant l’Eglise Catholique en Côte d’Ivoire, nous a rejoins depuis le 04 novembre 2014.

Nos Collègues DOGOU Alain dit GOBA Maurice et GANIN N’Goran Bertin, représentant respectivement l’ALLIANCE-FPI et l’ALLIANCE-RPP ont pris part à la réunion de la Commission Centrale du 27 novembre 2014.

Par ailleurs, nous vous informons que conformément aux dispositions de la loi numéro 2014-664 du 03 novembre 2014, modifiant la loi du 09 octobre 2001 portant composition, attributions et fonctionnement de la CEI, elle-même modifiée par les loi du 14 décembre 2004, les décisions de 2005 et la loi du 18 juin 2014, la Commission Centrale de la CEI a procédé, le jeudi 04 décembre 2014, à l’élection :

- de Monsieur DOGOU Alain dit GOBA Maurice, en qualité de 4ème Vice-président ;

- de Monsieur DIARASSOUBA Soumalaye, en qualité de Secrétaire Adjoint.

- de Monsieur GANIN N’Goran Bertin, en qualité de Secrétaire Adjoint ;


Cette nouvelle élection, porte à quatre le nombre des Vice-présidents et à trois le nombre de secrétaires adjoints, l’ensemble du Bureau étant composé de neuf membres, tel que le prévoient les dispositions de la loi du 03 novembre 2014, précédemment citée.

Le 23 octobre dernier, nous vous informions que Monsieur Youssouf BAKAYOKO, Président de la CEI, avait pris un arrêté portant composition et attribution des Sous-commissions thématiques, supervisées chacune par un Vice-président.

Ces sous-commissions ont mené depuis lors diverses activités telles que :

- L’organisation de deux séminaires Bridge, comme nous l’avions annoncé, à Yamoussoukro du 26 au 30 octobre 2014 et à Grand-Bassam du 10 au 13 novembre 2014 ;

Ces séminaires, qui ouvraient la série des formations de la CEI, ont eu lieu en partenariat avec IFES et l’Union Africaine, deux partenaires techniques et financiers de la CEI ;

- L’élaboration d’un programme de formation. Ce plan, adopté par la Commission Centrale, détaille l’ensemble des activités relatives au renforcement des capacités des Commissaires Centraux, des Commissaires Locaux et des agents techniques jusqu’à octobre 2015.

- Le projet d’ajustement du code électoral, adopté par le Bureau, sera examiné dans les prochains jours par la Commission Centrale.

- L’établissement de la liste des Commissions Electorales Locales (à savoir les Commissions Régionales, Départementales, Communales et Sous-préfectorales ainsi que des Commissions Electorales à l’Etranger. Cette liste a fait l’objet d’adoption par la Commission Centrale ;

- L’installation de ces Commissions Electorales Locales se fera très bien bientôt. Pour ce faire, des courriers ont été adressés aux partis politiques et au corps préfectoral afin qu’ils communiquent à la CEI, le nom, prénom et dossier de leurs représentants au sein desdites commissions.

Nous vous donnons, à cet effet, lecture du communiqué publié par la Commission Electorale Indépendante. (…)

Comme vous pouvez le constater, la Commission Electorale Indépendante est au travail, et elle s’attèle à conduire avec diligence les principales thématiques qu’elle a définies, et dont la mise en application devrait lui permettre d’organiser dans les délais requis les scrutins à venir.

La CEI prendra les mesures nécessaires afin que l’implication des différents acteurs se fasse à bonne date.

(Pour le moment, il est demandé aux partis politiques de désigner leurs représentants au sein des Commissions locales. Lorsque viendra la période de la campagne électorale, ils seront informés et pourront battre campagne. Mais avant cela, les acteurs politiques doivent s’abstenir de tout propos et acte propre à la campagne et respecter la réglementation en vigueur à la matière).


Nous voulons également souligner que la Côte a renoué avec la normalité.

Nous appelons donc tous les acteurs impliqués dans le processus électoral à fédérer leurs efforts afin que l’environnement socio-politique ne soit point troublé mais demeure apaisé pour des élections justes et transparentes.

Mesdames, Messieurs les journalistes, tel le contenu de notre rencontre.

Nous vous remercions pour votre aimable attention et nous nous soumettons, à présent, à quelques questions.
Commentaires


Comment