Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Journée de la paix à Arrah: Hamed Bakayoko rend hommage à Ahoua N’Doli "un serviteur de l’Etat, discret, travailleur et humble"
Publié le lundi 15 decembre 2014  |  Soir Info
Visite
© Ministères par DR
Visite du ministre Hamed Bakayoko à Arrah
Samedi 13 décembre 2014. Le ministre de l`intérieur Hamed Bakayoko effectue une visite de travail à Arrah.
Comment




A l’occasion de la journée dédiée à la paix et à la réconciliation à Arrah (Moronou), le samedi 13 décembre 2014, à la place Henri Konan Bédié, le ministre d’Etat Hamed Bakayoko a rendu un vibrant hommage au ministre Ahoua N’Doli Théophile, directeur de cabinet du Premier ministre Daniel Kablan Duncan.
En présence d’une foule nombreuse, de la notabilité au grand complet et des autorités administratives, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a déclaré ceci à propos du ministre Ahoua, l’une des chevilles ouvrières de la réconciliation dans le Moronou: "Je voudrais ici rendre hommage à un grand serviteur de l’Etat, j’ai nommé le ministre Ahoua N’Doli Théophile. Monsieur le ministre, merci pour votre amour pour la patrie et surtout votre dévouement pour la cause de votre région. Vous êtes un travailleur infatigable, qui arrive au bureau à 7h du matin et en repart à 22h. En plus d’être un bosseur, vous êtes un homme discret et humble, qui travaille pour la Côte d’Ivoire, sur des dossiers importants et qui fait des synthèses quotidiennes pour le Premier ministre. Récemment, la Côte d’Ivoire a signé le deuxième Contrat désendettement et développement à Paris, d’un montant de plus de 600 milliards FCFA. C’est votre oeuvre, mais qu’avez-vous fait ? Vous n’avez même pas voulu effectuer le déplacement à Paris, et très peu de gens savent que c’est vous le maître d’oeuvre du C2D. On me demande pourquoi je suis prompt à répondre aux invitations des populations du Moronou, eh bien, je vais le dire: c’est par amitié pour le ministre Ahoua. Un homme qui, chaque fois qu’il vous voit, ne parle jamais de lui et ne demande jamais rien pour lui-même ou pour sa famille, mais lutte pour que sa région bénéficie de certaines commodités, comme une sous-préfecture par-ci, une route, de l’eau, par là, etc. Merci au ministre Ahoua".
Commentaires


Comment