Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Terminer bien ce qui a bien commencé en faisant du Pont HKB aussi bien le pont de l’émergence que celui de la réconciliation
Publié le jeudi 18 decembre 2014  |  L’intelligent d’Abidjan
Infrastructures
© Présidence par DR
Infrastructures économiques: inauguration du pont Henri Konan Bédié
Les présidents Alassane Ouattara et Henri Konan Bedié ont officiellement inauguré le 3eme pont de la ville d`Abidjan ralliant la Riviera à Marcory
Comment




Dans la tradition républicaine ivoirienne et même dans nos us et coutumes, après le chef, plus personne n’a le droit à la parole, en son nom propre, sauf s’il s’agit de parler au nom du roi et du chef de l’Etat. Mais hier, après le Président de la République, Alassane Ouattara, le président Henri Konan Bédié a été invité à prendre la parole. Au départ des observateurs ont pensé à une bourde, à un oubli de la part du protocole, qui dans l’émotion, a manqué d’appeler à la barre et au pupitre, le parrain du pont de l’émergence. Même à Daoukro lors de l’historique appel, le président Bédié n’avait pas parlé avant le Président de la République. Selon des informations recueillies, cela a été fait exprès. Ainsi le protocole d’Etat a-t-il bousculé les règles et les usages pour témoigner l’hommage et le respect à l’ex-président. Il s’agissait aussi de faire mieux passer ‘’l’appel du pont’’, le post-scriptum de Bédié. Le second mandat pour Alassane Ouattara finalement, il s’agissait au-delà de l’hommage et malgré les contestations en cours de signifier, que Henri Konan Bédié persiste et signe au sujet de la candidature unique RHDP. Cela s’est fait en direct de tous et en présence du désormais ex-président de la CDVR, Charles Konan Banny, invité à la cérémonie. Cet appel du pont HKB, pont de l’émergence serait-il mieux entendu et compris, et moins contesté que l’appel de Daoukro ? Entre-temps, il faut signaler qu’étreint par l’émotion, Patrick Achi qui s’est fait de citer tant de personnes et personnalités, y compris le Premier ministre Seydou Diarra, a oublié de mentionner l’apport de l’ex-Président Laurent Gbagbo, des premiers ministres Banny et Ahoussou Jeannot. Cela a un peu gâché la célébration et donné un petit air d’inachevé à l’évènement. Le pont HKB, pont de l’émergence ne perdra rien, s’il devrait moins qu’un pont partisan, partial et RHDP, le point HKB de la réconciliation et de l’inclusion de tous. Patrick Achi devrait bien terminer ce qu’il a bien commencé, en citant un à un, tous les acteurs de cette histoire.

Charles Kouassi
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3277 du 17/12/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment