Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Cérémonie de signature des textes du contrat de développement et de désendettement (C2D): allocution du premier ministre Daniel Kablan Duncan
Publié le vendredi 19 decembre 2014  |  Primature
Titre:
© Primature par DR
Titre: Cérémonie de signature des textes du contrat de développement et de désendettement (C2D)
Vendredi 19 décembre 2014. Primature. Cérémonie de signature des textes du contrat de développement et de désendettement (C2D), sous la présidence de Monsieur le Premier ministre. Kablan Duncan
Comment




• Madame et Messieurs les Ministres,

• Excellence Monsieur l’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire,

• Messieurs les Conseillers de la Présidence,

• Honorables invités,

• Chers participants,

• Chers amis des médias,

• Mesdames et Messieurs,










Je voudrais, de prime abord, remercier vivement la partie française, pour la volonté manifeste dont elle a fait preuve pour la tenue, avant la fin de l’année 2014 de cette cérémonie de signature de quatre (4) textes du Contrat de Désendettement et de Désendettement (C2D).

• Excellence Monsieur l’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Georges SERRE,

Je voudrais à nouveau saluer, non seulement votre ferme détermination mais aussi votre entregent et votre doigté qui ont permis, à tout moment où cela s’est avéré nécessaire, de contribuer à dénouer les difficultés rencontrées et à faire aboutir cet important dossier du C2D. Vous me permettrez d’associer à ces félicitations, tous vos collaborateurs et le Directeur de l’AFD en Côte d’Ivoire, Monsieur Bruno LECLERC.

Pour rappel, le 1er C2D a été signé le 1er décembre 2012, avec un montant de 413,25 milliards FCFA (630 millions euros), couvrant six (6) secteurs de concentration et trois (3) secteurs transversaux, sur la période 2012-2015. Un avenant au 1er C2D a été signé le 30 octobre 2014 pour répondre à certaines priorités exprimées par le Gouvernement ivoirien, notamment, la mobilisation de ressources complémentaires pour l’achèvement des programmes structurants d’eau potable en cours et la mise en œuvre du programme de préparation et de riposte à la maladie à virus Ebola.

Par ailleurs, le 3 décembre dernier, nous avons signé, à Paris, le 2ème C2D pour une enveloppe prévisionnelle de 738 milliards FCFA (1 125 millions euros). Pour ce second Contrat, nous avons convenu de reconduire les six (6) secteurs de concentration du 1er C2D et d’y adjoindre deux nouveaux secteurs. Ainsi, l’« électrification rurale » et le « monde rural » seront traités dans le cadre de l’enveloppe sectorielle « Agriculture, développement rural et biodiversité » et «la protection sociale» dans le cadre de l’enveloppe sectorielle «Santé». Les trésoreries des 2 C2D seront fongibles. Ceci, pour permettre le démarrage immédiat des projets du 2ème C2D dont les premiers remboursements n’interviendront qu’à partir de 2016.

Je voudrais ensuite saisir, au nom de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire et du Gouvernement ivoirien, cette occasion pour adresser les vifs remerciements et la reconnaissance du Gouvernement ivoirien au Gouvernement français, qui, à travers le «Contrat de Désendettement et de Développement (C2D)», a autorisé l’octroi, sur la période 2012-2020 d’une subvention cumulée importante de 1151,25 milliards FCFA (1755 millions d’euros), pour le financement de projets de développement et de réduction de la pauvreté au profit des populations ivoiriennes.

• Excellences Mesdames et Messieurs,

Au titre des quatre (4) Conventions qui seront paraphées aujourd’hui, il conviendrait de relever les objectifs à atteindre. En effet :
1. l’avenant à l’Accord-Cadre permet de déterminer globalement les modalités de versement de la subvention, de son affectation aux projets au titre du 2ème C2D et du contrôle de son utilisation ;
2. l’avenant à la Convention de Compte permettra de mettre en application le principe de fongibilité des trésoreries des deux (2) C2D ;
3. l’avenant à la Convention d’Affectation Eau intègre le montant supplémentaire de 10 Milliards FCFA (15,24 millions d’euros), octroyé dans le cadre de l’avenant au 1er C2D signé le 30 octobre 2014 ;
4. quant à la Convention d’Affectation Appui Budgétaire 2014, elle va permettre à la Côte d’Ivoire d’apurer une partie de ses arriérés de paiement à l’endroit des fournisseurs à hauteur de 33,750 milliards FCFA (51,5 millions euros).

Sont concernés par cet important appui budgétaire, les secteurs de la Santé Publique, de l’Education Nationale, des Routes et de l’Eau potable. Il est à noter que les 33,750 milliards FCFA se décomposent comme suit :

- au niveau de la Santé Publique, un appui de (5 milliards FCFA soit 7,6 millions euros), sera apporté à la gratuité ciblée des soins, à la Nouvelle Pharmacie de la Santé Publique et au Centre National de Transfusion Sanguine,


- concernant l’Education Nationale, un appui de (14,82 milliards FCFA soit 22,6 millions euros), des arriérés de subventions dues aux établissements privés seront apurés pour partie,
- pour le secteur des Routes et de l’Eau potable, un appui de (13,94 milliards FCFA ou 21,25 millions euros), les appuis permettront de mener à terme les travaux de construction des ponts de Jacqueville, de Béoumi et d’apurer diverses arriérés dont ceux de la SODECI.

• Excellences Mesdames et Messieurs,

Il est à souligner que la signature de ces conventions vient renforcer les excellentes relations multisectorielles qui existent, si heureusement, entre la France et la Côte d’Ivoire.



Avant de terminer, je voudrais, d’abord, rappeler quelques principes majeurs de la mise en œuvre du C2D. Il s’agit de la célérité, de la transparence et de la Bonne Gouvernance. Le respect de ces trois (3) principes permet d’établir des rapports basés sur la confiance et la redevabilité dans la gestion de la chose publique.

Enfin, il me plaît à nouveau de saluer et de remercier vivement la partie française pour la constance et l’abnégation dans l’effort ainsi que tous les acteurs ivoiriens ici représentés, pour leur forte contribution à la mise en œuvre des projets du C2D.

Je vous remercie pour votre aimable attention.
Commentaires


Comment