Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Abidjan assure vouloir garder ses "relations excellentes" avec Ouagadougou après la chute du régime de Compaoré
Publié le jeudi 8 janvier 2015  |  Xinhua
M.
© Ministères
M. Bruno Koné , Ministre de la poste et des Tic.
Comment




Le gouvernement ivoirien affirme qu'il "fera tout" pour garder ses "relations excellentes" avec le Burkina Faso qui s'inquiète d'une perturbation de sa transition politique en cours à partir d'Abidjan où a été accueilli son ex- président Blaise Compaoré, renversé par un soulèvement populaire en octobre dernier.

"Notre pays fera tout pour garder les relations excellentes qu' il a eues avec le Burkina Faso, je ne pense pas que cela change, car rien ne permet de le penser et le président actuel du Burkina Faso n'a pas à s'inquiéter", a assuré mercredi le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné, au sortir d'un conseil des ministres.

Face à la classe politique burkinabé mardi, le président de la transition, Michel Kafando, a émis des réserves sur la participation, à l'élection présidentielle à venir, des Burkinabés de l'extérieur, notamment de Côte d'Ivoire, son voisin qui accueille la plus forte communauté burkinabé à l'étranger et où M. Kafando estime ne pas avoir "assez d'amis".

"Aucun danger ne viendra de la Cote d'Ivoire", a assuré le porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Koné, qui ajoute que" la Côte d'Ivoire ne se mêle pas de la politique intérieure ou des décisions qui sont prises par des pays amis et frères tels que le Burkina Faso".

"Il leur appartient de décider de ce qui est bon pour leur pays, ce que nous pouvons assurer, c'est que la Côte d'Ivoire fera tout son possible pour maintenir ses relations avec le Burkina", a-t-il insisté. Sur la présence à Yamoussoukro (capitale politique ivoirienne, 230 km au nord d'Abidjan) de l'ex président du Burkina Faso, Bruno Koné pense que "la présence de Blaise Compaoré, comme celle d' autres présidents déchus ayant vécu en Côte d'Ivoire, ne doit pas être une source de discorde".

"Nous sommes un pays d'accueil et d'hospitalité, étant un pays ami avec le Burkina Faso, nous avons reçu M. Compaoré et il n'y a aucune raison qu'il y ait des craintes quant à son séjour en Côte d'Ivoire", a-t-il estimé.

"Blaise Compaoré étant un ami de la Côte d'Ivoire, il fera en sorte de privilégier les rapports entre nos deux pays", croit savoir Bruno Koné.

Le Burkina Faso vit une période de transition qui doit déboucher sur une élection présidentielle à la fin de l'année suite à la chute de Blaise Compaoré chassé du pouvoir le 31 octobre dernier par un soulèvement populaire après 27 ans de règne.

Blaise Compaoré s'est réfugié, avec sa famille, en Côte d' Ivoire d'où est originaire son épouse.
Commentaires


Comment