Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Conseil des ministres: l’emploi des jeunes, l’indemnisation des victimes de la crise et la moralisation de l’administration, priorités en 2015 selon le chef de l’Etat
Publié le jeudi 8 janvier 2015  |  Ministères
Le
© Présidence
Le Chef de l’Etat a présidé le Conseil des Ministres de rentrée
Mercredi 03 septembre 2014. Abidjan-Palais de la Présidence de la République. Le Chef de l’Etat SEM Alassane Ouattara a présidé le Conseil des ministres de rentrée gouvernementale.
Comment




L’emploi des jeunes, l’indemnisation des victimes de la crise postélectorale et l’accroissement de la moralisation de l’administration et la promotion de la bonne gouvernance sont les trois grands dossiers qui constitueront selon le Chef de l’Etat, la trame de l’action gouvernementale en cette nouvelle année 2015. Répondant au voeux des membres du Gouvernement exprimés par le Premier ministre Daniel Kablan Duncan, le Président de la République a indiqué que ces questions sont les priorités sur lesquelles l’équipe gouvernementale sera amenée à travailler avec acharnement afin de proposer des solutions concrètes aux populations.

Même s’il se dit satisfait des avancées enregistrées au cours de l’année écoulée qui marque à l’en croire, “le début de la transformation et de la modernisation de notre pays”, le Président de la République a signifié à l’équipe de Daniel Kablan Duncan que ces questions constituent encore des défis majeurs à relever.


“Il reste encore du chemin à parcourir”, a soutenu le Chef de l’Etat, annonçant la tenue d’un conseil présidentiel le vendredi 16 janvier sur la question de l’emploi.

Au cours de ce conseil présidentiel, des mesures seront prises pour pour régler durablement la question de l’emploi et notamment l’emploi des jeunes dans notre pays, a assuré le Président Alassane Ouattara. Ajoutant qu’il faudra faire en sorte d”’accélérer le rythme” de création d’emplois à travers des projets qui permettront d’aller de l’avant.

“Les conseils qui vont suivre, permettrons de définir les modalités et les structures qui seront chargées de la mise en œuvre de nos décisions en conseil présidentiel”, a relevé le Chef de l’Exécutif ivoirien.

En ce qui concerne la question de l’indemnisation des victimes et des familles des victimes de la crise post-électorale, le Président de la République a fait savoir qu’un fonds de 10 milliards de f.Cfa a été adopté pour y procéder en cette année.

Quant à la troisième problématique majeure, celle concernant l’accroissement de la moralisation de l’administration et la promotion de la bonne gouvernance, le Président de la République a marqué son adhésion à l’adoption de textes “très rapidement”.

Il a aussi annoncé la dissolution d’un certain nombre d’entreprises publiques qui “n’ont plus leur raison d’être et qui sont budgétivores”. Les ressources dégagées devraient, aux dires du Chef de l’Etat, être consacrées à l’amélioration des conditions sociales des populations.

Par aileurs le Président Alassane Ouattara a tenu démentir les rumeurs de remaniement ministériel. “M. le Premier ministre, il n’en est rien. Vous êtes là, vous continuerez avec moi. Je voudrais aussi dire que cette équipe ministérielle fait un excellent travail. Cette équipe, je la garderai jusqu’aux élections”, s’est-il voulu clair.

Relevant la spécificité de cette “année électorale”, le Chef de l’Etat a confié aux membres du Gouvernement que “nous devons travailler pour que ces élections soient transparentes et apaisées et pour le renforcement de la paix, de la stabilité et de la démocratie dans notre pays.”

Ci-dessous l’intégralité du Chef de l’Etat à l’entame du Conseil des ministres:

“L’année qui vient de s’écouler a été marquée par le début de la transformation et de la modernisation de notre pays. Les résultats sont visibles de tous, notamment en matière de réhabilitation et de la construction de nos infrastructures économiques et sociales. Il en est de même dans les secteurs des routes, de l’accès à l’eau potable, à l’électricité, à l’éducation et à la santé.

Les engagements que nous avons pris ensemble autour de cette table et présenté à l’occasion de mon message à la Nation, en décembre 2013 et qui avaient servi de trame pour le gouvernement, ont démarré ou ont été réalisées au cours de l’année écoulée. Donc, je voudrais vous féliciter pour ces réalisations que je ne citerais pas puisque nous avons eu l’occasion de le faire. Ce sont des réalisations importantes notamment l’autoroute Abidjan-Yamoussoukro et le pont Henri Konan Bédié.

Je voudrais vous dire combien ce travail est important pour nos concitoyens. Bien évidemment, tous cela a été possible parce que la sécurité s’est fortement améliorée. La Cote d’Ivoire a maintenant une situation normalisée en matière de sécurité.
Donc mesdames et messieurs les ministres, je voudrais vous dire toute ma satisfaction pour le travail important qui a été réalisé par chacun de vous et dans vos département respectifs.

Monsieur le Premier ministre, bien que votre modestie puisse en souffrir, je voudrais tout particulièrement vous féliciter en tant que chef d’orchestre pour votre efficacité, votre compétence et votre ardeur au travail. Je pense que tout le monde a constaté, vous êtes un véritable chef d’orchestre. Grâce à vous, la musique a été douce aux oreilles des ivoiriens, je vous félicite.

Monsieur le premier ministre, mesdames et messieurs les ministres, en dépit de ces réalisations, comme vous l’avez dit vous-mêmes, il reste encore du chemin à parcourir et le premier que je note, c’est la problématique de l’emploi. Notamment l’emploi des jeunes et nous savons tous que c’est une préoccupation pour nos concitoyens.

A cet effet, vous et moi avec le secrétaire général de la présidence, nous venons de nous mettre d’accord sur le fait que nous allons tenir un conseil présidentiel sur cette question de l’emploi des jeunes dès le vendredi 16 janvier prochain en vue de prendre des mesures pour régler durablement la question de l’emploie et notamment l’emploi des jeunes dans notre pays.

Les conseils qui vont suivre, permettrons de définir les modalités et les structures qui seront chargées de la mise en œuvre de nos décisions en conseil présidentiel. En plus de la question de l’emploi qui bien sûr devra faire des progrès important en 2015, j’ai indiqué à l’occasion de mon message à la nation, que plus d’un million d’emplois ont et créés depuis notre arrivée aux affaires.

Cela ne suffit pas. Nous ferons en sorte d’accélérer ce rythme. Les projets qui sont prévus permettront d’aller de l’avant et de créer des emplois car il s’agit de projets qui seront véritablement créateurs d’emplois.

L’année 2015 devra aussi connaître un autre dossier important qui est la question de l’indemnisation des victimes et des familles des victimes de la crise post-électorale. A cet effet, le ministre du Budget a proposé- nous l’avons adopté, le parlement aussi- un fonds de 10 milliards de f.Cfa pour l’indemnisation des victimes.

Bien évidemment, tous les autres dossiers continueront. Mais, je tenais à mentionner tout particulièrement les deux questions : l’emploi des jeunes et l’indemnisation des victimes.

J’ajoute un troisième volet qui sera la question de l’accroissement de la moralisation de l’administration et la promotion de la bonne gouvernance. J’ai demandé- et nous allons prendre ces textes très rapidement- la dissolution d’un certain nombre d’entreprises publiques qui n’ont plus leur raison d’être et qui sont budgétivores pour que les ressources dégagées puissent être consacrées à l’amélioration des conditions sociales de nos concitoyens.

Je vois ici et là dans la presse des éléments concernant un remaniement ministériel. M. le Premier ministre, il n’en est rien. Vous êtes là, vous continuerez avec moi. Je voudrais aussi dire que cette équipe ministérielle fait un excellent travail. Cette équipe, je la garderai jusqu’aux élections.

Je considère que c’est une équipe accomplie qui fait un travail remarquable dans l’intérêt des citoyens. Et c’est ce qui importe dans notre vision. Une élection ne doit pas être l’occasion d’arrêter le travail du Gouvernement.

Mesdames et Messieurs les ministres, je vous félicite pour l’important travail que vous faites.
Evidemment, l’année 2015 est une année électorale et nous devons travailler pour que ces élections soient transparentes et apaisées et pour le renforcement de la paix, de la stabilité et de la démocratie dans notre pays. Nous sommes autour de cette table un gouvernement RHDP.

Ce gouvernement RHDP a fait du bon travail de 2011 à 2014. Je souhaite que cela puisse se poursuivre et les années qui suivront après les élections. Le travail gouvernemental est un travail essentiel pour mettre en œuvre un programme de gouvernement.

Le programme RHDP que nous avons arrêté ensemble, à l’occasion du deuxième tour des présidentielles de novembre 2010 est en train de porter ses fruits.

Nous devons ensemble développer un nouveau programme RHDP pour les prochaines élections car il s’agit d’un gouvernement RHDP qui devra aller aux élections pour les gagner et les gagner de manière importante pour bien marquer que la collaboration, l’union des fils d’Houphouët Boigny peut remettre la Côte d’Ivoire sur les rails et faire en sorte que ce pays redevienne ce que nous avions connu, nous qui avons travaillé avec lui, il y a une vingtaine d’années.

Donc, je sais que je peux compter sur chacune et chacun de vous autour de cette table. Cette table, je la connais. Du temps du Président Houphouët Boigny j’étais assis en face de lui comme vous, M. le Premier ministre, pendant des années.

Je sais à quel point cette salle a une importance particulière aux yeux de nos concitoyens. Tout ce qu’il se fait ici se fait dans l’intérêt de la nation de tous les Ivoiriens, sans exception. Je voudrais prendre l’engagement de dire que nous continuerons de travailler dans cet esprit d’équipe, dans l’intérêt de la Côte d’Ivoire, dans l’intérêt de tous les Ivoiriens.

Je sais qu’en tant que Houphouetistes que vous êtes, tous autour de cette table, nous serons en mesure de relever tous les défis qui se posent à notre nation. La Côte d’Ivoire avance. Les progrès sont considérables.

La renommée de notre pays est, de nouveau, acceptée. Et par conséquent, nous avons une lourde responsabilité de redorer le blason de notre pays, de faire honneur et de montrer notre fierté à ce qu’a été notre premier président, le président Félix Houphouët Boigny. Je sais pouvoir compter sur chacune et chacun de vous.

Je voudrais pour terminer vous dire encore une fois, M. le Premier ministre, Mesdames et Messieurs les ministres, une bonne et heureuse année 2015 et à travers vous à tous nos concitoyens, je réitère mes vœux de bonheur, de santé et de paix. Je vous remercie”.
Commentaires


Comment