Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article
Sport

Le ministre Lobognon engage le CNAS à réformer le sport en Côte d’Ivoire selon la vision du chef de l’Etat
Publié le jeudi 8 janvier 2015  |  AIP
Mise
© Ministères par Guy Lasme
Mise en place du Conseil National des Sports
Mercredi 7 janvier 2015. Abidjan. Cérémonie de la mise en place du Conseil National des Sports lors de laquelle l`ancien Ministre Zakpa Komenan a été élu président et a reçu les félicitations du Ministre Alain Lobognon (photo) à salle de conférence du Ministère de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs.
Comment




Abidjan - Le ministre de la Promotion de la jeunesse, des Sports et des Loisirs, Alain Lobognon, invite le président et les deux vice-présidents du Conseil national des sports (CNAS) à contribuer à la réforme du sport en Côte d’Ivoire, conformément à une stratégie de développement et de promotion du sport ivoirien voulue par le chef de l’Etat lors de sa campagne présidentielle.

"Ceux qui vous ont porté à la tête du CNAS ont fait de bons choix. C’est pourquoi, je voudrais ici vous inviter à avoir à l’esprit comme feuille de route, les engagements du candidat Alassane Ouattara à réformer le sport en Côte d’Ivoire, s’il était élu", a souhaité, mercredi, M. Lobognon à la cérémonie d’installation des membres dudit conseil.

Il s’agit notamment, a énuméré le premier responsable du sport en Côte d’Ivoire, de la réforme de l’OISSU pour redonner au sport scolaire et universitaire son niveau des années 70 et 80, de mettre les grands événements sportifs au cœur de l’animation sportive du pays, de la construction à Bouaké d’un lycée sportif dont les études sont en cours depuis plus de 18 mois.

Le ministre a aussi sollicité le concours du CNAS afin d’obtenir du gouvernement l’accroissement des ressources allouées à l’OISSU et à l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS), de fermer les centres de formation qui entravent la scolarisation des enfants, de se prononcer sur l’attribution ou le retrait des agréments aux fédérations, ainsi que leur éligibilité aux finances publiques.

Le conseil devra également travailler à la reconnaissance des sportifs de haut niveau, à la naissance d’espoirs sportifs et de partenaires d’entraînement, au choix et au statut des disciplines sportives de haut niveau prioritaire.

Il devra en sus plancher sur le statut des disciplines sportives de loisir, l’attribution de bourses d’études aux athlètes et aux encadreurs et les projets de décrets et d’arrêtés sur le sport.

Fort de 16 membres, le CNAS a été créé le 15 septembre 2014 avec pour missions essentielles de donner des avis motivés sur les questions relatives au sport et aux activités physiques et d’apporter son concours à l’évolution des politiques publiques dans le domaine du sport.

fmo/kkp/kam
Commentaires


Comment