Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire: l’Expert de l’ONU exhorte le gouvernement à renforcer le cadre légal de protection des droits de l’homme
Publié le jeudi 22 janvier 2015  |  APA
Processus
© Abidjan.net par Marc Innocent
Processus de réconciliation: Anne Ouloto échange avec les experts des Nations Unies
Mardi 20 janvier 2015. Abidjan. Le ministre en charge de la question des victimes de Guerre, Anne Désirée Ouloto a eu une séance de travail avec une délégation du haut commissariat des droits de l`Homme des Nations Unies dirigée par Mohammed Ayat.
Comment




Mohammed Ayat , l’Expert indépendant sur le renforcement de capacité et de la Coopération Technique avec la Côte d’Ivoire dans le domaine de droits humains, a salué, mercredi, les avancées réalisées au niveau du respect et de la protection des droits de l’homme par le gouvernement ivoirien, en l’exhortant à ‘’renforcer l’harmonisation du cadre légal avec les standards internationaux’’.

M. Ayat qui vient d'effectuer sa première visite en Côte d'Ivoire, a félicité les autorités ivoiriennes pour ‘'les avancées réalisées au niveau du respect et de la protection'' des droits de l'homme.

‘'J'aimerai saluer la coopération du gouvernement de la Côte d'Ivoire avec les mécanismes onusiens des Droits de l'homme et notamment son dialogue constructif avec tous les membres du Conseil des droits de l'homme dans le cadre de l'Examen périodique universel dont il a fait l'objet le 29 avril 2014'', a déclaré l'Expert indépendant des Nations Unies, dans un point de presse.

Selon Mohammed Ayat, le gouvernement ivoirien a consenti des efforts ‘'tendant à remettre l'économie du pays sur les rails d'un développement durable'' ainsi que pour ‘'renforcer les capacités du système judicaire notamment à travers la réhabilitation de tribunaux''.

Il a, également, salué les réformes législatives en cours notamment au niveau du code pénal, du code de procédure pénale, du code civil et du code de la procédure civile et la réouverture des cours d'assises.

Cependant, M. Ayat a souligné l'impérative nécessité de ‘'conformer, strictement, les procédures judiciaires aux normes internationales du procès équitable'' et qu'il soit envisagé sérieusement ‘'la poursuite de tous les responsables présumés'' de violations des droits de l'homme.

‘'J'encourage le gouvernement ivoirien à continuer à se pencher sur la situation des lieux de détention et celle des détenus tout en sollicitant l'appui de la communauté internationale'' a-t-il émis, se réjouissant de l'harmonisation de ‘'l'arsenal juridique interne avec le Statut de Rome et plus particulièrement son initiative positive tendant à abolir la peine de mort''.

Par ailleurs, Mohammed Ayat a exhorté les autorités ivoiriennes à poursuivre ‘'la lutte contre les violences sexuelles subies par les femmes'' par l'adoption d'une ‘'stratégie nationale afin de juguler ce phénomène'' ainsi que la protection ‘'des enfants en situation de vulnérabilité''.

Mohammed Ayat, de nationalité marocaine, présentera, en mars prochain, le rapport de sa mission en Côte d'Ivoire au Conseil des droits de l'homme qui l'a nommé dans sa résolution 26/32 avec un mandat qui a commencé le 1er décembre 2014,Expert indépendant sur le renforcement de capacité et de la Coopération Technique avec la Côte d'Ivoire dans le domaine de droits humains.

Les Experts indépendants font partie des procédures spéciales du Conseil des droits de l'homme. Les experts des procédures spéciales travaillent à titre bénévole. Ils ne font pas partie du personnel de l'ONU et ne reçoivent pas de salaire pour leur travail.


HS/ls/APA
Commentaires


Comment