Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article
Sport

Can 2015/ Eléphants de Côte d’Ivoire: Hervé Renard regrette Gervinho
Publié le samedi 24 janvier 2015  |  Soir Info
CAN
© Abidjan.net par Atapointe
CAN 2015: Conférence de presse du sélectionneur Hervé Renard avant le match contre le Mali
Avant la rencontre contre le Mali prévue pour le 24 Janvier, le sélectionneur de l`équipe national Hervé Renard et se sont prêté aux questions des journalistes pour faire le bilan de leur première sortie et envisager le prochain match.
Comment




Hier, en Conférence de presse, Hervé Renard s'est montré quelque peu agacé à l'idée de ne pas pouvoir compter sur Gervinho face au Mali, ce samedi, pour la deuxième sortie des Eléphants. Il espère néanmoins que l'équipe va se montrer à la hauteur et que Yaya Touré va enfin jouer à son meilleur niveau.
En revoyant le premier match, êtes-vous déçu de la façon dont votre équipe a joué?
Je suis déçu de la manière en première mi-temps. Mais je suis plutôt satisfait de la réaction à 10 contre 11 et de l'égalisation. Nous avons marqué certainement l'un des plus beau but de la compétition. C'est vrai que le résultat n'est pas celui qu'on escomptait parce qu'il y avait de la place pour gagner, même en infériorité numérique, mais ce sera à nous d'aller chercher les trois points face au Mali.
 
Justement, lorsque vous avez vu le match du Mali contre le Cameroun, pensez-vous que votre équipe a les armes pour aller chercher ces trois points?
Nous avons les armes pour pouvoir contrarier cette équipe du Mali. Dans une compétition comme la Can, il y a des équipes qui démarrent très bien et puis après elles baissent de rythme. Vous pouvez prendre l'exemple du Gabon. Donc il faut rester serein. Cependant, lorsqu'on a affaire aux demi-finalistes des deux dernières éditions, on sait à quoi s'en tenir. C'est l'une des meilleures équipes du continent avec son capitaine emblématique, Seydou Kéita. Donc nous savons à quoi nous en tenir. Mais je pense que c'est bien pour la Côte d'Ivoire d'avoir un adversaire de ce calibre qu'un adversaire moins important.
 
Comment comptez-vous composer une attaque sans Gervinho?
Gervinho est un joueur important de notre équipe. Et le joueur guinéen a usé de certaines pratiques pour le faire sortir de ses gonds. Il s'est excusé auprès de ses coéquipiers, ce qui est très bien. Maintenant, quant à son absence, je pense que nous avons les arguments offensifs pour le remplacer. Même si avoir le même profil de joueur, c'est très difficile. Car un joueur comme lui, il n'y en a qu'un. Nous ferons avec et je pense que celui qui va le remplacer sera à la hauteur.
 
Le Mali n'a jamais battu la Côte d'Ivoire en phase finale de Can. Cela devrait motiver vos joueurs ou ce sera une pression supplémentaire?
Je pense que c'est une bonne chose. Je me rappelle le dernier match en 2012 où Gervinho a marqué un superbe but en partant du centre du terrain. Ce samedi, nous nous attendons encore à un match très serré. Nous sommes dans une poule où le reste de notre programme est très chargé avec le Mali et le Cameroun. Nous allons pouvoir montrer si nous sommes capables de rejoindre les quarts de finale.
 
Quel est l'état de santé de votre capitaine, Yaya Touré?
C'est vrai que juste avant le premier match, il y a eu une petite alerte, mais il n'y a vraiment pas de problème. Nous n'avons pas vu le meilleur Yaya Touré qu'on puisse voir contre la Guinée. Donc, c'est à lui de porter l'équipe à bout de bras. Il a le brassard de capitaine et donc il doit montrer l'exemple à ses coéquipiers. C'est à lui de faire beaucoup mieux que lors du premier match.
 
Allez-vous donner une chance au meilleur joueur du championnat ivoirien, Assalé Roger?
C'est le meilleur joueur du championnat ivoirien, mais lorsqu'on arrive dans une équipe comme celle de la Côte d'Ivoire, les choses changent. C'est donc à lui de s'adapter au niveau qui est un peu plus élevé. Il doit être un peu moins timide. Et je pense que cela viendra. Maintenant, si nous sommes capables d'utiliser les qualités de Roger Assalé dans un match, nous n'allons pas nous en priver.
 
Allez-vous reconduire la paire Bony- Doumbia face au Mali?
Seydou Doumbia devient intraitable lorsqu'il se retrouve dans la surface de réparation. Donc, il est fort probable qu'il soit associé à Wilfried Bony. Tout reste possible.
... suite de l'article sur Soir Info

Commentaires


Comment