Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le ministre et les responsables des universités s’accordent sur la gestion de l’enseignement supérieur
Publié le mercredi 28 janvier 2015  |  AIP
Enseignement
© Abidjan.net par Marc Innoncent
Enseignement Supérieur/Grève des enseignants: la CNEC remet ses conclusions à son ministre de tutelle
Mercredi 21 Janvier 2015. Abidjan. La Coordination Nationale des Enseignants du Supérieur et des Chercheurs (CNEC) a été reçue par le ministre de l`enseignement supérieur et de la recherche scientifique Gnamien Konan à l`effet de lui remettre les conclusions des discussions entreprises dans le cadre de leurs revendications.
Comment




Abidjan – Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Gnamien Konan, les présidents d’universités publiques et doyens d’unités de formation et de recherche (UFR) se sont accordés, lundi, à l'hôtel du Golf de Cocody-Abidjan, sur les offres de formation, l’université virtuelle et l'environnement social dans les universités ivoiriennes proposées par le ministère.

Selon un communiqué dont l’AIP a reçu copie mardi, le ministre Gnamien Konan a souhaité une trêve sociale dans les universités pour instaurer un environnement apaisé en vue de l’aboutissement des réformes du système LMD pour un enseignement supérieur plus performant et plus crédible.
Gnamien Konan a reçu l'engagement de tous les présidents d’universités et doyens d’UFR, "pour faire renaître l'espoir sur les campus, dans le cœur des étudiants et parents d’étudiants."

A propos de la professionnalisation de la formation et de l'employabilité des diplômés de l'enseignement supérieur, Gnamien Konan a indiqué qu’il s’agit "de régler le problème de l'adéquation entre la formation et l'emploi", engageant les uns et les autres "à fond afin de former une équipe pour l'atteinte des objectifs communs."

Sur la question de l'employabilité, le ministre de l’Enseignement supérieur a reçu la caution de la communauté universitaire qui dit être en phase avec lui.

S'agissant des offres de formation fondées sur la nouvelle "diplomation" du système Licence-Master-Doctorat (LMD), certains doyens d’UFR ont estimé que la réforme portant sur l'institution de l'anglais et l'informatique s’étende à l'enseignement secondaire pour que l'enseignement supérieur reçoive les meilleurs bacheliers, afin de jouer pleinement son rôle de catalyseur du développement.

A ce sujet, Gnamien Konan a engagé les doyens d'UFR à présenter les offres de formation de leurs unités respectives en faisant ressortir pour chaque diplôme, les conditions d'accès, les matières enseignées, les débouchés, les entreprises partenaires et autres syllabus.

Un document qui sera validé début mars, permettra aux étudiants de mieux s'orienter.

"Il apparaît nécessaire que notre système d’enseignement supérieur associe les professionnels dans l’élaboration des offres de formation, à l’effet de donner plus de chance à nos étudiants d’obtenir un emploi", selon le ministre.

Il a été préconisé, au cours de la séance d’échanges, que les filières ayant un faible potentiel d'employabilité soient revues et celles ayant un fort potentiel d'employabilité davantage renforcées.

Le ministre a souhaité à cet effet un renforcement des partenariats avec les entreprises publiques et privées, afin d’augmenter leurs chances de trouver un stage et du travail.

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique dispose désormais d’une direction de l'université virtuelle chargée de rechercher, stocker et diffuser des ressources pédagogiques via internet et les mettre à la disposition des étudiants et enseignants.

aaa/kp
Commentaires


Comment