Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

"Le redoublement n’améliore pas les performances de l’élève", affirme un inspecteur de l’Education nationale
Publié le vendredi 30 janvier 2015  |  AIP
Comment




Divo – Faire reprendre sa classe à un élève ne lui assure pas forcément un meilleur rendement l’année d’après, a expliqué mercredi l’inspecteur coordinateur général de l’éducation nationale, Ibrahima Kourouma lors d’un séminaire de renforcement des capacités des acteurs du monde éducatif de la région du Lôh-Djiboua.

"Des études effectuées dans plusieurs pays montrent que ce n’est pas parce que l’enfant redouble qu’il apprend ou qu’il apprend mieux", a affirmé Kourouma Ibrahima qui animait un exposé sur l’engagement et la persévérance pour la qualité et la performance de l’école ivoirienne.

Il a expliqué que certains parents et surtout enseignants ont tort de rester "accrochés" au redoublement des élèves en raison de leurs performances.

"Dans notre pays on fait redoubler par an près de 600.000 élèves. C’est beaucoup et cela ne sert ni l’élève ni le système qui perd environ 80 milliards. La tendance dans tous les pays aujourd’hui reste la réduction du taux de redoublement".

Kourouma a indiqué que pendant que le taux de redoublement baisse dans la plupart des pays, la Côte d’Ivoire reste encore à la traîne. "Les autres pays dans le primaire sont par exemple à 10% et souvent 5% , ici nous sommes à 19%. Et quand on monte dans le secondaire, la Côte d’Ivoire affiche 30 %".

"Par contre si nous mettons un système en place qui prend en compte les besoins et la situation de l’élève on peut faire mieux et réduire le redoublement", a-t-il souligné, indiquant que l’amélioration du système comprend la formation des enseignants notamment à la prise en charge des enfants en difficulté.

Les acteurs du monde éducatif de la région du Lôh-Djiboua sont en conclave au collège moderne de Divo dans le cadre de la quatrième édition du traditionnel séminaire de renforcement de capacités initié par la direction régionale de l’Education nationale et de l’Enseignement technique.

Ils réfléchissent sur quatre thèmes dont l’engagement et la persévérance pour la qualité et la performance de l’école dans la région.

(AIP)
gso/ask
Commentaires


Comment