Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Ouverture du Sommet de l’Union du Fleuve Mano sur la riposte contre Ebola et la relance économique
Publié le lundi 16 fevrier 2015  |  Xinhua
La
© Présidence par David Zamblé
La Première Dame a procédé à l`ouverture de la 2ème édition du salon international de la santé et du matériel médical (MEXCI 2014)
Mercredi 1er Octobre 2014. Amphithéâtre A du District à l`Université Félix Houphouët-Boigny. Photo: Dr Raymonde Goudou Coffie, Ministre de la Santé et de lutte contre le SIDA
Comment




Les chefs d’Etat de l’Union du Fleuve Mano, regroupant la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone, ainsi que la Côte d’Ivoire, comme pays observateur, sont réunis ce dimanche dans la capitale guinéenne pour un sommet extraordinaire qui sera consacré à la riposte contre Ebola et à la relance économique post épidémie, a constaté Xinhua sur place.

Le président guinéen Alpha Condé est allé à l’aéroport international de Conakry pour accueillir Mme Ellen Johnson Sirleaf du Liberia, Ernest Bai Kromah de la Sierra Leone.

Du côté de la Côte d’Ivoire, c’est le ministre de la Santé, Dr Raymonde GOUDOU COFFIE qui a représenté le président Alhassane Dramane Ouattara à ce Sommet extraordinaire.

Plusieurs ministres des pays participants prendront une part active à ces travaux, selon une source diplomatique.

Cette rencontre de Conakry se tient juste après la visite dans les pays touchés par le virus Ebola, de l’Administrateur du Programme des Nations Unies Pour le Développement, Helen Clarc.

Celle-ci était venue constater les efforts fournis sur le terrain dans le cadre de la riposte contre Ebola. Helen Clarc a mis sa tournée à profit pour annoncer le soutien du PNUD à la relance économique des pays affectés par l’épidémie.

Trois réunions sont prévues à l’international pour ce faire, dont celle prévue le 3 mars prochain à Genève, a-t-elle laissé entendre.

L’épidémie d’Ebola a fait des milliers de victimes dans ces trois pays, même si le 29 janvier dernier, les Nations Unies ont annoncé que l’épidémie "ralentit mais n’est pas encore endiguée".
Commentaires


Comment