Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Afrique
Article
Afrique

La confiance de l’Occident dans la coopération sino-africaine est importante pour le décollage de l’Afrique
Publié le mercredi 18 fevrier 2015  |  Xinhua
Comment




L'année 2015 marque le 15ème anniversaire du Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC), étape importante qui a permis à la Chine et à l'Afrique d'accélérer leurs mesures pour accroître la coopération dans différents domaines depuis les 15 dernières années.

Les projets d'infrastructure construits par les entreprises chinoises fleurissent rapidement sur le continent. A ce jour, la Chine a achevé 1 046 projets en Afrique, en construisant 2 233 kilomètres de chemin de fer et 3 530 kilomètres de routes, entre autres, valorisant ainsi le commerce intra-africain et l'aidant à s'intégrer dans l'économie mondiale.

Cependant, comme l'Afrique jouit des fruits de la confiance établie avec la Chine il y a très longtemps, certains pays occidentaux regardent tout cela d'un oeil méfiant, et parlent même de "néocolonialisme" et de "la Chine exploitant les ressources de l'Afrique".

Ceux qui croient en ces théories semblent ignorer le simple fait que les puissances occidentales gardent la main mise sur la production de ressources naturelles telles que le pétrole, le gaz et les minéraux dans de nombreux pays africains.

D'après un rapport cité par le site Internet Wikipedia, les joint ventures entre les entreprises étrangères et le gouvernement nigérian représentent environ 95 % de toute la production de pétrole brut du Nigeria, alors que les entreprises indépendantes locales ayant leurs activités dans des champs marginaux représentent les 5 % restant. Et les six principales entreprises étrangères installées au Nigeria sont toutes occidentales, comme Shell Nigeria qui représente 50 % de la production pétrolière totale du Nigeria.

L'histoire est la même dans de nombreux autres pays africains comme l'Angola, la Zambie, le Botswana, etc....histoire négligée par de nombreux occidentaux certainement parce qu'elle leur paraît normale.

La Chine est devenue un des principaux partenaires commerciaux des pays d'Afrique. Remporter des appels d'offre dans le secteur des infrastructures à des prix bas, avec une livraison rapide et une bonne qualité, acheter et vendre des marchandises pour les besoins de tous, avec la volonté des deux parties, n'est-ce pas cela qu'on appelle des pratiques d'économie de marché?

Le président ougandais Yoweri Museveni a déclaré au Financial Times en octobre 2014 que sa préoccupation première était de construire des infrastructures efficaces capables de fournir des services abordables afin de booster la croissance du PIB.

Il a expliqué que la Chine était un partenaire attractif non seulement en raison de ses capacités de financement mais également parce qu'elle n'interfère pas dans les affaires internes des autres pays.

L'Afrique est assez grande pour prendre les investissements de la Chine et de l'Occident. D'après la Banque mondiale, 93 milliards de dollars supplémentaires seront nécessaires tous les ans pendant plus d'une décennie pour combler le déficit des infrastructures en Afrique seulement.

La coopération entre l'Occident et la Chine sur le continent fournira plus d'opportunités pour les pays africains, notamment dans le domaine du transfert des technologies, de la paix et des opérations de sécurité, car la Chine renforce sa coordination avec les missions de maintien de la paix de l'ONU.

L'Occident devrait avoir plus confiance dans l'engagement qui existe entre la Chine et l'Afrique. L'occident devrait également savoir que la Chine est un partenaire fiable avec qui coopérer pour aider l'Afrique à ne pas perdre de temps à décoller pour que le monde entier en bénéficie.
Commentaires


Comment