Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le Café de Rome rasé le 07 mars: 200 salariés jetés à la rue
Publié le lundi 2 mars 2015  |  L’Inter
le
© Autre presse par DR
le Casino Piano-Bar, Café de Rome
Comment




Dans une correspondance datée du 24 février 2015, avec pour objet : « Mise en demeure pour libération de l’emprise du projet d’aménagement de la baie de Cocody », le Ministère des Infrastructures économiques demande aux opérateurs installés sur l’emprise du projet de prendre toutes les dispositions pour libérer le périmètre concerné.

Dans ce courrier réceptionné le 25 février 2015 par la société Resort company invest-Abidjan (Rcia), communément appelé Café de Rome, il est également mentionné que ‘’l’Etat procédera à la démolition des bâtiments érigés dans l’emprise du projet à compter du 07 mars 2015’’.

En clair, le Café de Rome, la station Oil Lybia et le restaurant ‘’Les perles’’, installés dans l’emprise du projet, seront rasés à compter du 07 mars 2015. Une situation que digèrent mal les responsables du Café de Rome qui, par le biais de leur avocat, Maître Blessy Jean-Chrysostome, ont animé une conférence de presse hier, dans leurs locaux pour s’interroger sur le montant de l’indemnisation qui leur sera reversée. « Jusqu’à la date du 25 février 2015, la Rcia était dans l’ignorance totale de tout ce qui se décidait. La Rcia n’attendait que d’être informée de l’évaluation de l’indemnisation telle qu’elle était faite par l’Etat afin que sur cette base une négociation s’établisse pour arrêter définitivement un montant de cette indemnité. A ce jour, la Rcia qui avait été invitée à servir au Bnetd des documents comptables et financiers en vue de cette évaluation est dans l’ignorance des résultats de cette évaluation », a mentionné Me Blessy Chrysostome.

L’avocat conseil du Café de Rome a déploré le fait qu’aucune négociation n’a pu se faire, aucun contact n’a été possible entre le Ministère des Infrastructures économiques et son client, malgré les nombreuses sollicitations dans ce sens. « La Rcia est dans l’ignorance totale de l’évaluation faite par le Bnetd pour le compte de l’Etat représenté par le ministère des Infrastructures économiques », a mentionné l’avocat. Puis de s’insurger contre cette pratique qui est en train de se mettre en place et qui, a-t-il dit, est contraire à la politique de l’émergence prônée par le président Alassane Ouattara. « La seule chose que nous demandons, c’est que dans le laps de temps avant la démolition, qu’il y ait des négociations pour le dédommagement des opérateurs impactés », a sollicité Me Blessy Chrysostome. De l’avis de ce dernier, l’investissement réalisé par son client est au-delà de la vingtaine de milliards de Fcfa. « J’interpelle le président de la République parce que je suis convaincu qu’il n’est pas informé de tout ce qui se passe. Les négociations n’ont pas été engagées dans le cadre de l’indemnisation », a-t-il insisté. L’avocat fera remarquer par la suite que cette situation occasionnera la mise en chômage de 200 personnes.
... suite de l'article sur L’Inter

Commentaires


Comment