Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Visite d’Etat dans le Bas Sassandra : Mayo, une ville en mouvement vers le développement
Publié le jeudi 5 mars 2015  |  AIP
Comment




Soubré - Mme le maire de la commune de Mayo, Laure Baflan, rencontrée par l’AIP, à l’occasion de la visite d’Etat dans le Bas Sassandra, a levé un coin de voile sur cette "bourgade" qui accueille, ce jeudi, le Président , Alassane Ouattara.

La commune de Mayo est une localité située au Sud-ouest de la Côte d’Ivoire, dans le département de Soubré (région de la Nawa). Cette commune est constituée des localités de Koméayo, Bakayo, Mayo et Moussayo.

Autrefois village, Mayo est devenu une commune de plein exercice en 1998, en hommage aux œuvres de feu Charles Bauza Donwahi, un proche du Président Henri Konan Bédié.

Après son décès, le gouvernement érige le village de Mayo en commune. Située dans une zone forestière, avec un relief vallonné et de nombreux bas-fonds propices à la culture rizicole, Mayo possède une économie basée essentiellement sur l’hévéa, le cacao et le café.

Elle produit également un riz local appelé "oncle Bauza". D’ailleurs, cette culture vivrière comme d’autres, le manioc et les maraîchers, sont pratiquées avec des méthodes traditionnelles.

La cohabitation avec d’autres peuples favorise l’adoption d’autres cultures comme l’igname, la banane plantain.

Avec l’urbanisation galopante dans le département de Soubré, la commune de Mayo se développe avec une diversité de services et d’activités informelles, telles que la menuiserie, la coiffure, la couture et la mécanique.

Mayo, selon Mme le maire, bénéficie, depuis quelques années, d’une série d’investissements dans le domaine de la rénovation et de la création d’infrastructures, notamment dans l’éducation et la santé.

La localité de Mayo dispose de sept écoles primaires et d’une école maternelle. Bientôt, un collège municipal permettra aux enfants de poursuivre leur cursus scolaire en restant auprès des parents.

Mayo, dans sa politique d’accès aux soins, s’est dotée d’infrastructures sanitaires possédant les équipements nécessaires au traitement des pathologies. Elle dispose de deux dispensaires, d’un centre de santé urbain entièrement équipé et doté d’un appareil médical pour les asthmatiques.

Dans sa politique de développement et de modernisation, la commune a entrepris la réalisation d’infrastructures modernes dans le but d’améliorer le cadre de vie de sa population.

Le Conseil municipal actuel a en projets la construction d’une décharge et d’une morgue, l’équipement des villages et campements en pompes hydrauliques à motricité humaine, la création de points de collecte dans les différents quartiers de la commune, l’aménagement d’espaces verts et la création d’une radio municipale.

Au niveau de l’éducation, elle entrevoit la construction d’un collège municipal, de toilettes pour les élèves, la création d’une bibliothèque au sein de l’école primaire Sahoua 2.

Au niveau sécuritaire, la mairie de Mayo prévoit la mise en place d’un centre d’interventions et de premiers secours, un commissariat de police qui, selon le maire, est en construction.

Il est également prévu la construction d’une structure de micro-finance "pour éviter que les paysans manipulent trop la liquidité afin d’être à l’abri des braquages", et la construction d’un hôtel de ville.

"Notre belle commune, Mayo, par les efforts communs des braves populations, se développe au point d’être pour notre région, un phare qui attirera davantage d’investisseurs pour la réalisation effective de tous nos projets", a rassuré Laure Baflan.

Gak/akn/kp
Commentaires


Comment