Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

"Le véritable crime reproché à Michel Gbagbo est celui d’être le fils de son père", estime Me Dadié Rodrigues
Publié le jeudi 5 mars 2015  |  AIP
Ange
© AFP
Ange Rodrigue Dadjé, avocat de l’ex-Première dame, Mme Simone Ehivet Gbagbo
Ange Rodrigue Dadje, avocat de l’ex-Première dame, Mme Simone Ehivet Gbagbo
Comment




Abidjan - L’avocat Me Dadié Rodrigues, a estimé que le véritable crime reproché à Michel Gbagbo est "celui d’être le fils de son père", jeudi, lors de la plaidoirie de la défense au Palais de justice d’Abidjan-Plateau.

"Oui son véritable crime, c’est la patronymie. C’est d’être le fils de Laurent Gbagbo et c’est ce qui est vrai. Déchargez-le, messieurs les juges, des accusations fallacieuses qui ont un but politique", a lancé Me Dadié.

Il a appelé la Cour à éviter de se faire complice des "politiciens qui ne sont pas bons".
"Que ce qui blanc, reste blanc et ce qui est noir le reste", a poursuivi Me Dadié Rodrigues.

L’avocat a présenté son client comme un individu sans histoire, calme courtois, un père de famille exemplaire, un universitaire proche de ses enfants en raison du traumatisme subi suite à l’expulsion dès son jeune âge de son père de la Côte d’Ivoire. Il a indiqué qu’il serait bon que la justice redonne à cette "victime de crime de patronymie, toute sa dignité".

"Ce n’est pas le rôle de la justice que d’aider le pouvoir en place. Chacun doit contribuer à rendre le magistrat indépendant. Poursuivre quelqu’un parce qu’il est le fils d’un politicien, est-ce cela qu’on veut enseigner aux générations futures ?", s’est interrogé le conseil.

ik/cmas
Commentaires


Comment