Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article
Sport

Natation / Après Lucie Patinier Kouadio: deux autres binationaux s’engagent avec les Eléphants
Publié le mardi 10 mars 2015  |  Le Sursaut
Comment




La grande offensive de la Fédération ivoirienne de la natation et sauvetage (FINS) en Europe pour convaincre des binationaux de rejoindre l’équipe nationale de Côte d’Ivoire, porte déjà ses fruits. Après la franco-ivoirienne, Lucie Patinier Kouadio, deux autres binationaux viennent d’opter pour le drapeau ivoirien (orange, blanc, vert). Il s’agit de Thibaut Danho (France) et Talita Marie Té Flan (Italie). L’information a été donnée jeudi dernier par Vremen Serge Yvon, lors d’une rencontre avec la presse. «Deux athlètes de haut niveau ont déicide de nager pour la Côte d’Ivoire. Il s’agit de Thibaut Danho et Talita Marie Té Flan. Avec eux, le niveau de la natation sera élevé. C’est un processus qui a duré un an. Ils ne connaissent pas la Côte d’Ivoire, mais ils ont la volonté de nager pour la Côte d’Ivoire », s’est-il exprimé. Avec ces binationaux au nombre de trois désormais, le président de la Fins, croit aux chances de médailles de la Côte d’Ivoire, lors des compétitions africaines, notamment les prochains jeux africains. «Je tiens à ce que les athlètes participent aux prochains jeux africains. Thibaut Danho et Talita Marie Te Flan peuvent tout de suite nous donner des médailles à ces jeux », a-t-il indiqué. En plus de ces recrues, la Fédération rêve désormais grand. Elle vise les Jeux Olympiques de Rio 2016, surtout que l’Etat par le biais du ministère en charge des Sports, a mis à la disposition des binationaux, des bourses de sport de haut niveau pour leur permettre de se préparer dans de bonnes conditions. «Nous avons opté pour cette politique tournée vers l’extérieur du fait du manque d’infrastructures sportives en Côte d’Ivoire. Nous n’avons pas de piscines répondant aux normes internationales disponibles. Les athlètes nationaux ne sont plus compétitifs parce que leur temps de nage est insignifiant », précise Vremen Serge Yvon. La FINS compte aussi se tourner vers le Comité national olympique de Côte d’Ivoire pour réceptionner si possible des bourses, dans le cadre des JO de Rio 2016. « Nous travaillons dans l’ordre. Nous le rappelons toujours, les athlètes ne peuvent pas nager sur du goudron ! », a-t-il terminé

AS
Commentaires

Dans le dossier

Sport et autres disciplines
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment