Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Agriculture : Les acteurs se concertent pour booster la productivité de la riziculture en Afrique de l’Ouest
Publié le mardi 17 mars 2015  |  Ministères
Atelier
© Ministères par DR
Atelier régional à l’attention des acteurs de la Filière Riz des pays impliqués dans la mise en œuvre du PPAAO/WAAPP
Comment




Abidjan - L’Unité Régionale de Coordination du projet régional “Développement et diffusion à grande échelle du Système de Riziculture Intensive en Afrique de l’Ouest” (SRI) a organisé du 16 au 19 février 2015 à Abidjan-Côte d’Ivoire, un atelier régional à l’attention des acteurs de la Filière Riz des pays impliqués dans la mise en œuvre du PPAAO/WAAPP.

L’atelier a eu pour objectif de faire le bilan des activités 2014, de programmer les activités de 2015, de partager les mécanismes existants et de prendre les mesures pratiques pour améliorer leur mise en œuvre, en particulier le suivi/évaluation et la plateforme de communication.

Ce sont 70 participants composés de chercheurs, vulgarisateurs, responsables de suivi-évaluation, coordonnateurs du PPAAO/WAAPP et ‘’producteurs champions’’ appellation des producteurs ayant expérimenté avec succès le SRI, qui ont pris une part active aux travaux dudit atelier.

En effet, dans le cadre de la mise en œuvre du PPAAO/WAAP, le Mali a été désigné Centre National de Spécialisation Riz afin de renforcer la recherche sur des thématiques communautaires et mettre à la disposition des pays impliqués des technologies innovantes adaptées sur le riz. A cet effet, ce centre a soumis au CORAF/WECARD à la demande des pays, un projet régional commissionné, intitulé “Développement et diffusion à grande échelle du Système de Riziculture Intensive (SRI) en Afrique de l’Ouest”. Officiellement lancé en août 2013, ce projet couvre les 13 pays (Côte d’Ivoire, Bénin, Togo, Mali, Niger, Burkina Faso, Nigeria, Guinée, Sierra Leone, Ghana, Gambie, Sénégal, Liberia) actuellement membres du PPAAO/WAAPP pour une première phase de trois (3) ans.

Développé à Madagascar dans les années 1983-1984 par le Père Henri De LAULANIÉ, Ingénieur Agronome Français, le Système de Riziculture Intensive (SRI) est une innovation qui change les pratiques classiques de la riziculture en permettant notamment aux plants de riz de mieux exprimer leur potentiel de production. En terme pratique, il s’agit de produire le riz avec moins de semences, d’eau et d’engrais minéral, sur un sol riche en matière organique et bien aéré.

La rencontre d’Abidjan a été mise à profit par les organisateurs pour présenter les résultats des activités conduites en 2014 parmi lesquels figurent, entre autres, la réalisation de l’état des lieux des capacités actuelles pour l’adoption et la démultiplication du SRI aux niveaux national et régional, la mise en place d’un groupe de « champions SRI » dans chacun des 13 pays couverts pour démultiplier les actions SRI auprès d’autres paysans et l’intégration des activités SRI dans les activités des coordinations nationales WAAPP.

En plus des présentations et discussions sur le bilan 2014, les participants venus de 13 pays ont échangé sur la mise en œuvre du suivi/évaluation, des études de référence de base, de l’adaptation des manuels et fiches techniques aux conditions nationales et de la plateforme de communication par l’usage des nouvelles technologies, notamment les Smartphones.

Le partage d’expérience entre participants a permis à l’atelier de définir les axes d’intervention du projet en tenant compte des réalités spécifiques aux niveaux national et régional.

Ainsi, au terme de l’atelier, un plan d’actions SRI pour l’année 2015 permettant de réduire la pénibilité du travail et les pertes post-récoltes a été défini. Ce plan est axé sur des points tels que la formation technique des acteurs, la mise en place des plateformes d’innovation selon l’approche chaîne de valeurs et la mécanisation par la diffusion de petits matériels SRI tels que les sarcleuses, les rayonneurs, les humidimètres et les balances de précision…

Par ailleurs, les participants ont effectué une visite de terrain à Tiassalé (Sud-Côte d’Ivoire) au cours de laquelle ils ont échangé avec une coopérative de riz dont les producteurs expérimentent le SRI. Selon la coopérative, le SRI leur a permis d’optimiser leur production qui est passée de 3T/ha à 6T/ha.

Le témoignage des producteurs de cette coopérative a permis aux visiteurs de constater que l’application effective du SRI contribuerait à aider les 13 pays impliqués, à tendre vers l’autosuffisance alimentaire en riz tout en réduisant le volume des importations.

Le service de communication
Commentaires


Comment