Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Les cours reprennent à Sinfra après plus de deux semaines de perturbations
Publié le mardi 24 mars 2015  |  AIP
Comment




Sinfra - La reprise des cours est effective à Sinfra (région de la Marahoué au centre-ouest de la Côte d'Ivoire) après plus de deux semaines de perturbation suite à plusieurs mots d'ordre de grèves lancés par différentes faîtières syndicales du secteur éducation/formation, a constaté, l’AIP sur place.

Ces grèves avaient entraîné la fermeture de plusieurs établissements secondaires et primaires du département.

Les cours ont donc repris, lundi, à 7 heures dans tous les établissements secondaires et techniques publiques et privés du département.

Plusieurs syndicats d'enseignants et personnels du secteur éducation/formation de Cote d'Ivoire avaient lancé une série de mots d'ordre d’arrêt de travail.

Un collectif de 14 syndicats avait ouvert le bal des grèves les 2,3 et 4 mars 2015, à la suite une convention de 9 syndicats les 11 et 12 et les 16 et 17 mars. Un autre mouvement a ensuite pris la relève les 18 et 19 mars.

Ils revendiquaient tous entre autres le déblocage des avancements promis par le chef de l'Etat depuis décembre 2014, le payement des arriérés des effets financiers du nouveau profil de carrières des corps des secteurs éducation/formation, le payement de primes diverses et l'application effective du décret de 2009 concernant les nouveaux corps et grades créés.

Selon les responsables des organisations syndicales locales, les négociations avec les autorités de tutelle n'ont donné aucun résultat positif en faveur des grévistes malgré le taux de suivi qui a avoisiné les 100% sur toute l'étendue du territoire.

"La levée du mot d'ordre d’arrêt de travail n'est pas un signe de défaite, il s'agit pour nous de mener une action civilisée en respectant les dates indiquées dans les préavis. Toutefois le mot d'ordre de rétention illimité des notes et moyennes du second trimestre reste en vigueur" a déclaré l’un des grévistes interrogé.

gnj/kkf/akn/tm
Commentaires


Comment