Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Art et Culture

Culture: “Dooplé’’ ou la sémiologie de la danse africaine
Publié le vendredi 27 mars 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment




Le vendredi 20 mars dernier, au 1 rue Miolis dans le 15èmearrondissement parisien, dans les locaux annexes du siège de l’UNESCO, l’artiste chorégraphe ivoirien Alphonse Tiérou a offert une dédicace de son œuvre ‘’Alphabet de la danse africaine’’. Devant une centaine d’invités dont Mme Denise Houphouët-Boigny, représentante de la Côte d’Ivoire à l’UNESCO, il a donné sa méthode pour comprendre les systèmes de signes des danses africaines à travers le mouvement cadencé du pilon dans le mortier (‘’’Dooplé’’). Alphonse Tierou dans ‘’Alphabet de la danse africaine’’, livre un engagement militant pour la reconnaissance de la chorégraphie africaine. « On ne peut pas s’inspirer et se nourrir des danses africaines et ne pas lui reconnaitre une existence en tant que tel (…) La chorégraphie africaine existe. Elle a les techniques et les codes suffisants pour en faire une discipline enseignée des arts chorégraphiques, et un cursus diplômant des sciences humaines existent aussi. Il nous revient désormais de les théoriser » a dit Alphonse Tiérou. Dans la ‘’méthode Tiérou’’, les fondements artistique et pédagogique de la danse africaine sont clairement énoncés. « Parler de la danse ‘’Dooplé’’, c’est ancrer la danse africaine dans sa dimension artistique créative et évolutive » a averti l’auteur de ‘’Alphabet de la danse africaine’’.
Source : afrikipresse.fr
Commentaires


Comment