Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

L’Ambassadeur Odette Yao Yao exhorte les femmes à tuer la peur en elles
Publié le samedi 28 mars 2015  |  APA
L’Ambassadeur
© Autre presse par DR
L’Ambassadeur Odette Yao Yao
Comment




Les femmes ont été appelées par l’Ambassadeur Odette Yao Yao, à tuer la peur en elles pour croire en leurs capacités, lors d’un panel organisé, vendredi, autour du livre ‘’En avant toutes : les femmes, le travail et le pouvoir’’ de Sheryl Sandberg, consacré ‘’livre du mois de mars’’ par l’Ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire.

‘’Il faut que les femmes arrêtent de se faire peur si elles veulent briser les barrières qui les empêchent d’ accéder au pouvoir et à des postes de responsabilités, croyant que ces postes doivent revenir ou qu’ils sont la chasse gardée des hommes’’ a affirmé Odette Yao Yao soulignant que les femmes ont aussi des ‘’capacités’’ et des ‘’qualités’’ à faire valoir.

S’inspirant du livre ‘’En avant toutes : Les femmes, le travail et le pouvoir’’, elle a relevé que les femmes sont toutes aussi intelligentes que les hommes mais n’occupent pas les mêmes ‘’responsabilités’’ du fait du ‘’fossé’’ de l’ambition.

‘’Les femmes ont peur d’oser, elles ont peur d’être jugée, elles ont peur d’échouer, elles ont peur d’être des mauvaises mères, des mauvaises épouses et des mauvaises filles’’, a expliqué la panéliste, ambassadeur de Côte d’Ivoire en Espagne, avant d’inviter les femmes à plus de courage et d’ambitions.

Selon la diplomate, la chance sourit aux ‘’ambitieux’’, et il faut que les femmes prennent leurs places sans être minées par un sentiment d’imposture. Mme Yao Yao a conseillé aux femmes d’avoir des mentors et ne pas se laisser « décourager par les commérages’’, car selon elle, ‘’le mentor peut être d’un apport important’’ dans leur carrière et dans leurs différentes activités.

Le Directeur de l’Ecole de police de Côte d’Ivoire, Claver Touré a, pour sa part, souligné que ce qui prévaut dans la société ce sont les qualités et non le genre du sexe.

‘’Le monde humain n’est pas une association de sexes mais de compétences. La société des hommes est basée sur la productivité », a-t-il dit, invitant les femmes à relever les difficultés qui se dressent à leur évolution.

Pour M. Touré, les femmes doivent vaincre les obstacles culturels internes ou externes afin de se sentir en ‘’capacité’’ et ‘’capables’’ de réaliser tout défi.

Le livre du Mois de mars 2015, relève le fossé de l’ambition entre les hommes et les femmes. Il appelle les femmes à être « vraies » et à dire ce qu’elles pensent.

Le livre du Mois de février 2015, était ‘’ Un enfant du Bronx » de Collin Powell. « Je fais un rêve » de Martin Luther King était le livre du mois, de janvier 2015. Ces livres sont distingués Livre du Mois par les Etats Unis d’Amérique.


LS/APA
Commentaires


Comment