Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Sara 2015: cinquante entreprises françaises présentes à la cinquième journée du salon dédiée à la France
Publié le mercredi 8 avril 2015  |  Ministères
SARA
© Abidjan.net par Marc-Innocent
SARA 2015: les ministres Sangafowa et Adjoumani présents à la journée du Maroc
Samedi 4 Avril 2015. Abidjan. Le Maroc, pays à l`honneur au SARA 2015 a eu une journée qui lui a été entièrement dédiée. Celle-ci a enregistré la présence des ministres de l`agriculture et les ressources halieutiques Mamadou Sangafowa Coulibaly(photo) et Kobenan Kouassi Adjoumani.
Comment




Expression « des liens étroits qui unissent la Côte d’Ivoire à la France », les ministres Mamadou Sangafowa de l’Agriculture et Kobenan Adjoumani des Ressources animales et halieutiques ont dédié la cinquième journée du Salon international de l’agriculture et des ressources animales (SARA 2015) à la France et à la cinquantaine de ces entreprises présentes à cet évènement. Le SARA a donc débuté cette journée du 7 avril par la visite des stands qu’a effectuée l’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, SEM Georges Serre et le président du Club des professionnels du domaine agricole et agroindustriel de France qu’est l’ADEPTA, M. François Burgaud, aux côtés des ministres ivoiriens.

La quarantaine d’entreprises agricoles et agroindustrielles de l’ADEPTA présentes au SARA ont manifesté le désir de non seulement commercialiser, mais encore de « venir s’implanter » en Côte d’Ivoire, a annoncé le diplomate français.

Une annonce qui va participer selon lui, à accroitre les échanges agroalimentaires entre les deux pays qu’il a estimé à un milliard d’euros, soit 2/3 du commerce bilatéral entre Paris et Abidjan dont 60% représentent les exportations ivoiriennes vers la France.

Par ailleurs, M. François Burgaud a partagé la volonté de l’ADEPTA de contribuer à la réalisation de l’ambition du gouvernement ivoirien de transformer 100% de ses productions agricoles par l’installation d’entreprises françaises de transformation et par le partage de leur expérience en matière d’intrants, d’emballage, de santé animale, etc.
Articles associés

 
Commentaires


Comment