Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article
Santé

Santé/Lutte contre la pneumonie infantile : 600 enfants soignés gratuitement à Abobo par l’ONG AGIS
Publié le samedi 25 avril 2015  |  Abidjan.net
Santé/Lutte
© Abidjan.net par JOB
Santé/Lutte contre la pneumonie infantile : 600 enfants soignés gratuitement à Abobo par l’ONG AGIS
Près de 600 enfants ont été reçus du lundi 20 au vendredi 24 avril, soit une marge de 120 enfants par jour par le dispositif de l’ONG (Organisation non gouvernementale) AGIS (Association Graine d’Ivoire et Santé) pour un dépistage et des soins dans le cadre de la lutte contre la pneumonie infantile, à Mission Catholique à Abobo.
Comment




Près de 600 enfants ont été reçus du lundi 20 au vendredi 24 avril, soit une marge de 120 enfants par jour par le dispositif de l’ONG (Organisation non gouvernementale) AGIS (Association Graine d’Ivoire et Santé) pour un dépistage et des soins dans le cadre de la lutte contre la pneumonie infantile, à Mission Catholique à Abobo. Cette action humanitaire vise la prise en charge des infections respiratoires aigues des enfants de 0 à 5 ans. Une opération de lutte contre la pneumonie qui, à sa phase pilote connait un franc succès dû à l’affluence suscitée au niveau des nourrices à Abobo, bien que d’autres enfants n’ayant pas de carnet de santé n’ont pas été pris en charge.
L’équipe dirigeante de ce projet de campagne de lutte contre la pneumonie infantile est composée du président de l’ONG, M. Sylla Aboubakar, Kinésithérapeute, spécialiste en soins respiratoire d’urgence chez les nourrissons, de Mme Honthaas Nadège, chargée du projet et Mme Reigner Marion, chargée de mission.
Pour l’organisation pratique de la phase pilote à Abidjan, l’ONG AGIS a bénéficié du parrainage du ministre d’Etat, M. Lambert Kouassi Konan, PCA du Conseil du cacao avec la DG, Mme Touré Massandjé.
« Le Conseil du café-cacao qui a voulu lancer cette première campagne à Abidjan, nous suit de près pour voir les résultats et surtout démarrer cela en milieu rural. On espère que ce partenariat va durer longtemps et de pouvoir avoir d’autres partenaires parce que les besoins sont importants, les infections respiratoires aigues, la pneumonie en particulier qui est la deuxième cause de mortalité et d’hospitalisation en Côte d’Ivoire après le paludisme » a confié le président de l’ONG AGIS, M. Sylla Aboubakar.
Il a par ailleurs souligné qu’il y a un travail énorme à faire, dans un contexte ivoirien où les mères n’ont pas en grande partie accès à l’information. Beaucoup de lacunes au niveau de certains conseils d’hygiène, de manœuvre et habitudes que les mamans ont habituellement.
« Ce pourquoi, la valeur ajoutée de cette campagne est l’école des mamans qui est le côté durable. Quand vous avez une mère qui est bien informée et équipée, à qui on explique comment faire son propre sérum physiologique, pourquoi il faut allaiter son enfant jusqu’à l’âge de 06 mois, pourquoi il faut combiner après l’alimentation le lait maternel et l’alimentation en bouillie, jusqu’à l’âge de 01an. On sait que cette maman va transmettre la formation à d’autres personnes, sœurs, mamans, cousines, tantes et voisines » a indiqué le président de l’ONG AGIS, M. Sylla Aboubakar.
Selon lui, ce travail va s’étendre au niveau du programme national de la santé infantile qui veut que cela soit fait au pour les agents de santé communautaire. Il est donc avéré que le travail au niveau communautaire a un impact sensible.
« On soigne, on forme et la prévention est aussi importante que la thérapie. Et ça on n’en est conscient et l’OMS l’a dit, le ministère de la Santé insiste là-dessus, le programme national de la santé infantile soutient cette logique. Et nous avons pris notre bâton de pèlerin avec tous ces jeunes bénévoles pour monter ce projet et sillonner toute la Côte d’Ivoire » a soutenu M. Sylla Aboubakar.
Cette mission doit être menée sur toute l’étendue du territoire et surtout à Abidjan, car bien qu’il y ait plusieurs centres de santé, le besoin reste énorme face à l’immensité de sa population.
« Les autres missions à l’intérieur du pays avaient été réalisées par nos propres moyens. Maintenant, on a eu la SIVOP qui nous a donné tous les échantillons de gel antiseptique, gel alcoolisé pour donner aux mamans comme cadeaux. On a eu aussi Afrique Annonce qui nous a permis une campagne de publicité dans leur magazine pendant quasiment un mois. Et on a eu aussi Awa associée de Solibra qui nous a offert la logistique, les bâches et les chaises » a déclaré le président Sylla Aboubakar de AGIS.
Il n’a pas manqué de remercier toute son équipe à majorité faite de volontaires, de jeunes bénévoles infirmiers, professionnels, diplômés. Il y a deux ans ils n’étaient que cinq, mais aujourd’hui nous c’est une trentaine de personnes et chacun a sa spécialité, notamment des pédiatres, médecins, kinésitherapeutes.
« On espère que cette équipe va grandir parce qu’on aura besoin de ces bonnes volontés et on invite ceux qui sont intéressés par nos projets à nous contacter via les réseaux sociaux » a-t’il souhaité.
Selon les chiffres de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), la Pneumonie est la cause la plus meurtrière des enfants de 0 à 5 ans, plus que le paludisme, le SIDA et la rougeole réunis.
JOB ATTEMENE

Commentaires


Comment