Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Jean-Louis Billon: "On ne rentrera plus dans le métier de boulangerie par hasard"
Publié le jeudi 7 mai 2015  |  Fraternité Matin
Double
© Abidjan.net par MDC
Double cérémonie de présentation des voeux et de récompense des services du ministère du commerce, de l`artisanat et des PME
Vendredi 24 Janvier 2014. Abidjan. Auditorium de la Caistab. Le ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME (MCAPPME), Jean-Louis Billon a échangé les voeux du nouvel an avec les membres des structures rattachées a son département
Comment




Le ministre du Commerce, de l’Artisanat, de la Promotion des Pme, Jean-Louis Billon a donné le top départ, le mercredi 6 mai, pour la modernisation et la professionnalisation de la filière boulangerie-pâtisserie. C'était lors d’une cérémonie de signature de convention entre la boulangerie française, la Chambre de commerce et de l’artisanat des pays de la Loire (France), la Banque nationale d’investissement (Bni) et le Fonds d’appui à la promotion de l’artisanat de Côte d’Ivoire (Fapa).

A en croire le ministre Billon, le métier de la boulangerie-pâtisserie est un métier noble. Mais "il est confronté à d’énormes obstacles qui sont, entre autres, la qualité des produits, l’hygiène, la protection de l’environnement et les circuits non conventionnels de distribution de pain". Face à cette situation, il a averti: "on ne rentrera plus dans le métier de la boulangerie par hasard".

Pour le lancement de cette phase de professionnalisation, le Fapa, structure sous tutelle du ministère du Commerce et de l’Artisanat, a contribué à l’ouverture de la boulangerie française, qui servira de boulangerie pilote. Ce, dans l’optique de recruter 50 jeunes ivoiriens avec un niveau de Bac+2 pour une formation à une pratique de la fabrication du pain. Parmi eux, 40 seront formés dans le domaine de la pâtisserie et 10 dans celui de la boulangerie.

Cette formation qui coûtera 75 millions Fcfa, grâce au soutien du Fapa, sera renforcé par des apprentissages et des modules sur la gestion d’une entreprise de boulangerie en alternance (6 mois en France et 1 an en Côte d’Ivoire).
... suite de l'article sur Fraternité Matin

Commentaires


Comment