Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Présidentielle 2015: le peuple Tchaman apporte son soutien à Ouattara
Publié le mardi 19 mai 2015  |  District d'Abidjan
Le
© Abidjan.net par Marc Innocent
Le chef de l`Etat Alassane Ouattara rencontre le peuple ``ATCHAN``
Lundi 18 MAI 2015. Abidjan. Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA a rencontré le peuple ``Atchan`` au stade d`Anono au cours d`un meeting.
Comment




A l'initiative du gouverneur Robert Beugré Mambé, le chef de l'Etat Alassane Ouattara a rencontré, lundi 18 mai, à Anono, le peuple tchaman qui s'est mobilisé, pour l'occasion, comme un seul homme. Ce sont 60 villages, conduits par leurs chefs, vêtus de leur tenue d’apparat, qui ont fait le déplacement au stade du village pour célébrer l'illustre hôte. Et les 50.000 chaises déployées pour la circonstance se sont avérées insuffisantes. Un véritable déferlement humain qui a débuté à 4 h du matin pour s'achever aux environs de 18 h. Malgré le soleil de plomb à la mi-journée et les trombes de pluie en début d’après midi les populations, les élus et les cadres étaient là, au grand complet.

Prenant la parole, le président de la République a témoigné sa reconnaissance aux Atchans à cause des nombreux sacrifices consentis pour la construction d'Abidjan, singulièrement la cession de leurs terres. Puis il a exalté les liens étroits qui le lient au peuple tchaman, des liens qui, a-t-il dit, ne datent pas d'aujourd'hui, car faisant partie de la catégorie tchagba djéhou.

Poursuivant, le président Ouattara a dit qu'il ne sait pas ce qu'est la rancœur, se référant à ce qu'il a enduré. Il a souhaité la paix pour tous les Ivoiriens. "Sans la paix, il n'y a pas de développement durable". C'est pour cette raison que le gouvernement travaille à l'amélioration des conditions de vie des populations. Il s'est ensuite félicité des progrès accomplis. Aujourd'hui, le taux de croissance est du niveau les plus élevés. La Côte d'Ivoire appartient, a-t-il révélé, aux dix économies les plus performantes en Afrique. Et le pont Henri Konan Bédié est le témoignage le plus éloquent de l'émergence. Toutes ces réalisations, selon le chef de l'Etat, sont le fruit de la paix, l'union et le rassemblement.

Au plan politique, le président Ouattara a parlé des élections. Aussi, a-t-il indiqué qu'elles permettront de consolider le climat de paix et de sérénité. Au plan social, il a fait état de la mise en œuvre d'un projet dont le coût s'élève à 52 milliards de FCFA et qui consiste au bitumage de 108 km de voie, en l'adduction d'eau, l'électrification, la construction des classes de primaire. Il a aussi rappelé, en guise de réponse aux doléances qui lui ont été faites, le début des travaux de dépollution de la lagune, les mesures qui ont été prises pour la préservation de la forêt du Banco, le traitement des déchets ménagers de la décharge d'Akouédo, afin de régler cette question, l'initiation d'un programme d'auto-emploi en faveur des femmes et des jeunes.

Avant le chef de l'Etat, Beugré Mambé a dit que cette visite du Président Ouattara au peuple Tchaman témoigne de son attachement et de son affection à l'égard de ce peuple. Déjà, à cette époque, en tant que Premier ministre, a tenu à souligner le gouverneur du District d'Abidjan, Alassane Ouattara a envoyé aux Atchans, un excellent message de proximité fraternelle, en articulant son affection autour de quatre vecteurs fondateurs.

Le premier vecteur, c'est sa lecture de la tradition millénaire du peuple tchaman. Cela l'a conduit à se rapprocher du village de Blockhaus sur les terres desquelles a été bâtie sa résidence, pour lier avec ses habitants une profonde amitié, une fraternité. Le deuxième, c'est le choix de ses collaborateurs. A ce niveau, Alassane Ouattara, au dire de Mambé, n'a pas hésité à honorer les cadres atchans en les élevant à des postes de responsabilité. Le troisième, c'est sa vision du développement partagé dans un environnement de vie agréable qui l'a convié à embellir en profondeur le village de Blockhaus en ordonnant le bitumage de l'artère principale du village de Blockhaus, ainsi que l'amélioration de l'architecture de l’Eglise catholique dudit village. Le quatrième, c'est d'avoir accepté d'assurer le rôle de veilleur moral et spirituel de la catégorie Tchagba Djehou.

Ces quatre leviers ont bâti, selon Beugré Mambé, les liens d'Alassane Ouattara avec la fratrie Noukoua, l'une des onze fratries qui composent le peuple atchan. Et en se liant à l’une des fratries du peuple atchan, il a tissé son insertion dans "la chaîne illuminée de ce peuple en général et appelé, ainsi, pour l’éternité, la protection des mânes dans ses rapports avec les Tchamans".

Pour Mambé, Alassane Ouattara est une énorme chance pour la Côte d'Ivoire, un pontife qui bâtit "plusieurs types de ponts, les ponts matériels, mais aussi ceux qui relient les cœurs pour les réconcilier, apaise les esprits pour les conduire à plus d'humanisme, donne l'espérance pour fonder la proximité avec le divin, soulage les déshérités pour assurer leur équilibre social, spirituel, et moral".

Avant de terminer son adresse, le gouverneur du District d'Abidjan a fait des doléances concernant la dépollution de la lagune, la préservation de la forêt du Banco, la résolution de l'épineux problème de la décharge d'Akouédo, l'initiation d'un programme d'auto-emploi en faveur des femmes et des jeunes et auxquelles le chef de l'Etat a donné réponse.

A noter que l'honneur a échu au maire de la commune de Cocody, N'Gouan Aka Mathias, de dire le mot de bienvenue à l'illustre hôte du jour et à tous ceux qui ont effectué le déplacement d'Anono.

Les Tchaman ont offert 33 bœufs, des pagnes kita, des parures en or et des produits vivriers au couple présidentiel. En retour, le Président a fait don de 21,5 millions aux populations.

Source : www.districtabidjan.ci
Commentaires


Comment