Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

L’Ecole doctorale de l’INP-HB pour une interaction avec le monde industriel
Publié le mercredi 20 mai 2015  |  AIP
Visite
© Ministères par DR
Visite du ministre Cissé Bacongo à l`INPHB de Yamoussoukro
Lundi 29 juillet 2013. Le ministre de l`Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Cissé Bacongo a visité l`Institut National Polytechnique Houphouet Boigny (INPHB) de Yamoussoukro.
Comment




Yamoussoukro - La première édition des "doctoriales" de l’Institut national polytechnique Houphouët-Boigny (INP-HB) de Yamoussoukro a débuté mardi avec pour objectif principal d’établir une interaction entre les doctorants et le monde industriel, en vue de relever les défis du développement économique des pays africains.

Organisés conjointement avec l’école doctorale de l’Institut international d’ingénieurs de l’eau et de l’environnement (2IE) du Burkina Faso et de l’école doctorale chimie et application d’Abomey-Calavi du Bénin (EDCA), "les doctoriales 2015" de l’INP-HB ont pour thème "Doctorat et monde industriel, quelles interactions ?".

"Pour nous, la recherche se doit de contribuer au développement économique et soutenir nos nations en apportant des solutions vitales aux populations", a fait savoir le directeur de l’Ecole doctorale de l’INP-HB, Benjamin Yao Kouassi, à l’ouverture des travaux en présence du directeur général de la Recherche scientifique, de l’innovation technologique, Kati Coulibaly, représentant le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, parrain des "doctoriales 2015" de l’INP-HB.

Il a indiqué "les doctoriales 2015" seront l’occasion pour les industriels qui ont besoin de cadres compétents, d’être informés sur les bénéfices qu’ils pourraient tirer pour leurs entreprises, en termes d’innovation grâce à la présence de docteurs dans leur personnel pour relever les défis dans un monde globalisant.

"L’école doctorale est porteur d’espoir dans la recherche à l’INP", a souligné, pour sa part, le directeur général adjoint de l’INP-HB, Sangaré Moustapha, qui a demandé, par ailleurs, aux enseignants-chercheurs de saisir l’occasion pour présenter les résultats de leurs recherches et de susciter des partenariats, en faisant en sorte que les entreprises et les populations puissent bénéficier des retombées de la recherche.

L’INP-HB de Yamoussoukro apporte sa contribution dans la lutte contre le Swollen shoot, la maladie du cacao, dans la potabilisation de l’eau et de l’assainissement avec la construction de pompes hydrauliques, dans l’imagerie spectrale pour le diagnostic du paludisme en temps réel, et travaille aussi sur le phénomène des faillites des entreprises pour les aider à surmonter les difficultés.

Le directeur général de la Recherche scientifique, de l’Innovation technologique, Kati Coulibaly, a félicité les autorités de l’INP-HB et encouragé les doctorants à continuer dans cette dynamique, pour apporter des solutions à la transformation des produits, à la qualité de la formation et dans la lutte contre les problèmes créés par le changement climatique.

"Les doctoriales 2015" de l’INP-HB représente un forum d’échanges entre doctorants de divers horizons pour faire le point sur la qualité de la formation au niveau de l’enseignement supérieur et pour l’industrie, d’identifier des mécanismes afin d’apporter des solutions aux besoins des populations. Ils rassemblent 60 doctorants dont quinze du Benin et dix du Burkina-Faso, des enseignants-chercheurs et des industriels.

La première édition des "doctoriales" de l’INP-HB verra la tenue de plusieurs conférences sur des thèmes scientifiques, et sera l’occasion de motiver les doctorants à la préparation d’un projet personnel et professionnel, quelle que soit la carrière après la thèse, apprendre conscience de leur capacité d’intégrer l’industrie.

Créée en 2013, l’école doctorale est la benjamine des écoles de l’INP-HB de Yamoussoukro. Avec un effectif de 15 doctorants en 2013, l’école enregistre à ce jour une centaine de doctorants dont une dizaine en provenance des pays étrangers.

(AIP)
nam/kp

AIP035
Visite d’Etat : le maire de Samatiguila met deux cars à la disposition des populations pour l’accueil du Chef de l’Etat à Odienné

Samatiguila, 19 mai (AIP) - Deux cars seront mis à la disposition des populations de Samatiguila pour aller renforcer le dispositif d’accueil du président de la République, Alassane Ouattara, qui foulera mercredi, le sol d’Odienné dans le cadre d’une visite d’Etat de cinq jours dans le district du Denguélé, a révélé mardi, le maire Diaby Lanciné, lors d’une rencontre avec les populations, au foyer des jeunes.

A travers ces deux cars dont l’un destiné aux hommes et l’autre aux femmes, a indiqué le maire, le département de Samatiguila entend occuper une place de choix en termes de mobilisation à l’occasion de cette visite d’Etat dans le district du Denguélé qui est la terre natale de la mère du président de la République.

Selon lui, la visite d’Etat est l’opportunité qui est offerte de communier publiquement avec le premier magistrat de ce pays et sa population qui a pris une part active à son élection, devra lui prouver son indéfectible attachement eu égard à ses nombreuses actions de développement entreprises à la tête du pays.

Le Chef de l’Etat arrivera ,mercredi, à Odienné et présidera un conseil des ministres dans l’après-midi. A partir de jeudi, commenceront les visites des départements qui connaîtront leur apothéose dimanche par le giga meeting au stade d’Odienné. Le président est attendu vendredi, à Samatiguila, selon le programme du corps préfectoral.

(AIP)
fmo/akn/kam
Commentaires


Comment