Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
NTIC
Article
NTIC

A 2 jour de la 1ère édition des « Assises du Numérique en Côte d’Ivoire » - Interview avec Dr Guibessongui N’Datien Séverin, DG de ICT Consulting.
Publié le mardi 26 mai 2015  |  Réseau Telecom
TIC
© Abidjan.net par serge T
TIC - ICT Consulting présente les 1ères assises du numérique de Côte d`Ivoire.
Dr. Guibessongui N`datien Sévérin, Directeur Général de ICT Consulting a animé le mercredi 18 mars 2015, une conférence de présentation des 1ères assises du numérique en Côte d`Ivoire.
Comment




Le cabinet ICT Consulting, spécialisé en Télécoms et TIC, organise en partenariat avec les

acteurs du secteur du numérique, la Chaire Economie Numérique de Paris Dauphine et l’Institut de la Société Numérique de l’IDEX Paris-sacley, la 1ère édition des « Assises du Numérique en Côte d’Ivoire », les jeudi 28 et vendredi 29 mai 2015, à l’Hôtel Palm Club d’Abidjan. Ces assises auront lieu sous la Présidence de Monsieur Bruno Nabagné KONE, Ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication et sous la présence effective de Me Affoussiata BAMBA LAMINE, Ministre de la Communication et de
Monsieur Abdoulkarim SOUMAILA, Secrétaire Général de l’Union Africaine des
Télécommunications.
Interrogé par le magazine Reseau Telecom Network, Dr GUIBESSONGUI N’Datien Séverin, Directeur Général de ICT Consulting, donne ses attentes pour cette 1ère édition.

Réseau Telecom Network (RTN): Quels sont les objectifs de cette première édition des Assises du Numérique en Côte d’Ivoire

GUIBESSONGUI N’Datien Séverin (GNS) : Les Assises du Numérique sont un forum annuel de réflexion sur les enjeux théoriques et pratiques du numérique et des communications électroniques. Cette première édition permettra de débattre de problématiques liées à l’évolution du numérique et à l’utilisation de plus en plus accrue des services numériques.
L’objectif principal est de constituer le forum de réflexion qui va aborder le thème retenu qui est « Cyberespace et données personnelles » sous divers angles, notamment trois angles principaux à savoir l’angle juridique, économique et technique afin d’épuiser ce thème et d’assurer ensuite le renforcement des capacités du personnel des opérateurs et des acteurs
du secteur public qui collectent, stockent, traitent ou régulent les données à caractère personnel. C’est un objectif important pour deux raisons.
D’une part, les assises du numérique, à travers une approche pluridisciplinaire, permettront d’attirer l’attention sur les problématiques relatives à la protection des données à caractère personnel dans le cyberespace, contribuant ainsi à assurer la confiance et la sécurité dans l’utilisation du cyberespace. Cela contribuera, sans doute, à renforcer la vitalité et la maturité du secteur des TIC et du numérique dans l’espace CEDEAO en général et en Côte d’ivoire en particulier.
D’autre part, il convient de noter que le cadre juridique national est issu de la transposition des actes communautaires de la CEDEAO, notamment de l’acte additionnel sur la protection des données à caractère personnel. Et ce cadre juridique nouveau, non encore éprouvé ni par le temps et ni par la pratique, est déjà soumis aux nombreux défis et enjeux de la réglementation et de la régulation du numérique. On peut aussi relever qu’il est un peu méconnu par les acteurs du secteur du numérique. Ces acteurs ne sont pas encore réellement imprégnés de la problématique des données personnelles. Les Assises du Numérique sont donc une opportunité de mettre en exergue les problématiques relatives à cette question.

Par ailleurs, nous mettrons l’accent sur un objectif spécifique à savoir favoriser le partage des bonnes pratiques économiques et juridiques en matière de protection des données.
Nous allons également identifier et apporter des solutions aux problématiques nouvelles et surtout faire le point de l’état d’application des textes en la matière et aussi mettre à niveau les acteurs publics et privés du numérique sur le régime juridique des données à caractère personnel. De même, faire des propositions de régulation et de gestion des données personnelles et sensibiliser tous les acteurs sur les risques liés aux enjeux de la protection des données à caractère personnel.

RTN : Comment participer à cet évènement (sponsor, partenaire, visiteur, etc.) ?

GNS : Compte tenu de l’enjeu du thème central de la première édition des Assises du Numérique à savoir « Cyberespace et données personnelles », nous avons jugé utile de contacter tous les acteurs du secteur du numérique en Côte d’Ivoire à qui des courriers ont été adressés y compris le Ministère de la Poste et des TIC et celui de la Communication qui est aussi intéressé à travers la transition vers le numérique, tout comme le secteur bancaire parce que les données à caractère personnel ne sont pas utilisées uniquement dans le secteur des TIC. Vous avez tout le secteur assurance-banque qui est un gros utilisateur de données à caractère personnel et qui est aussi intéressé par tout ce qui concerne la protection de ces données. Vous conviendrez avec moi que les utilisateurs pourraient légitimement intenter des actions judiciaires en cas de mauvaise manipulation ou de manque de confidentialité des données personnelles les concernant.

C’est à cet effet que nous avons proposé des formules de packages aux acteurs publics et privés à savoir sponsoring ou partenariat. Les acteurs qui auront souscrit à ces packages pourront, à travers les modalités définies, proposer eux-mêmes des personnes de leur entreprise en vue d’y participer. Compte tenu du thème des Assises du Numérique, nous avons orienté leur choix vers leur personnel des services juridiques, des systèmes d’information et des systèmes de planification économique. Ce sont des personnes qui sont déjà des praticiens du domaine mais qui viendront pour renforcer leur capacité en vue de leur permettre d’être plus performants au sein de leur entreprise. Les Assises du Numérique vont offrir une palette d’Experts du numérique pour échanger et discuter de tous ces enjeux en apportant des éclaircissements aux différentes préoccupations. Nous avons donc pensé qu’il était opportun d’orienter ces entreprises afin que leur participation leur soit profitable.

La deuxième forme de participation est la participation individuelle traduite sur deux volets à savoir ceux qui seront des modérateurs ou panelistes. Au vu des exigences des thématiques découlant du thème des Assises du Numérique (Big data, Cloud computing, monétisation des données, Cyber sécurité et Cyber applications) nous avons désigné les panelistes et les modérateurs nationaux et internationaux en fonction de leurs connaissances et expériences dans le domaine des TIC et du numérique. L’autre volet des participants individuels est le grand public qui, après la communication médiatique sur les Assises du Numérique, souhaite participer compte tenu de l’intérêt qu’il porte au thème. À ce niveau, ces personnes doivent s’inscrire sur le site web de ICT Consulting, renseigner le formulaire d’inscription et nous le faire parvenir afin qu’en fonction du nombre de places disponibles, nous traitions leur demande de participation.

RTN : Combien de personnes attendez-vous pour cette première édition?

GNS : Pour cette première édition, nous attendons plus de 200 personnes. Ce n’est pas une foire donc pour atteindre nos objectifs, il nous faut cibler un public qui, pour nous, est l’ensemble des acteurs du secteur des TIC et de tous ceux qui collectent, stockent, utilisent ou protègent les données à caractère personnel, y compris le secteur bancaire. Pour cela,nous avons circonscrit le nombre de participants afin de faciliter d’ailleurs le renforcement des capacités qui constitue pour nous un élément innovant et très important. À la fin de cet événement, il serait important que les participants puissent en sortir avec notamment une plus-value, des éléments nouveaux en termes de formation, de connaissances et d’édification personnelle. Pour ce faire, le profil de ces personnes est d’abord celui des acteurs du secteur utilisant notamment les données à caractère personnel de façon globale. En dehors des professionnels, nous aurons également une petite partie du public qui sera constitué d’étudiants notamment ceux des Master II en régulation économique, de l’ISTC, de l’ESATIC. Ce sont des personnes qui potentiellement, sont aussi intéressées par ces différents aspects. Nous avons aussi des experts indépendants qui interviennent. Voici donc le type de public que nous attendons.

RTN : Quel est votre mot de fin ?

GNS : Pour conclure, j’aimerais inviter le public notamment le public spécialisé constitué des acteurs du secteur des TIC ou du numérique et du secteur bancaire de manière générale, à pouvoir prendre part aux Assises du Numérique en Côte d’Ivoire parce qu’elles sont un forum innovant, inédit et majeur qui permettra de ressortir avec un renforcement de capacités de nature à leur permettre de satisfaire leur clientèle et de se prémunir également des risques de procès ou contentieux éventuels que les utilisateurs du secteur pourront leur faire, sachant bien que les entreprises du secteur perdent beaucoup ces contentieux. La palette d’Experts juristes, économistes et techniciens que nous offrons également, devra contribuer à donner aux participants une vue d’ensemble sur le thème « Cyberespace et données personnelles ». Nous invitons tout ce monde, les jeudi 28 et vendredi 29 mai 2015 à
Abidjan, à participer aux Assises du Numérique. À la fin de ces Assises, nous aurons un dîner
gala afin de joindre l’agréable à l’utile. A cet effet, nous enverrons des invitations à nos
partenaires et sponsors.
Commentaires


Comment