Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Allocution de M. Francois Albert Amichia, président du conseil des collectivités territoriales de l’espace UEMOA, ministre des sports et loisirs de cote d’ivoire
Publié le mardi 26 mai 2015  |  Ministères
Conseil
© Ministères par DR
Conseil de ministres et de gouvernement
Mercredi 13 mai 2015. Présidence Photo: François Albert AMICHIA, Ministre des Sports et des Loisirs
Comment




Il me plaît, cet après-midi, à la suite de Monsieur le Gouverneur du District autonome d’Abidjan, et du Secrétaire Général de l’ARDCI, de vous saluer et de vous remercier pour votre présence, parmi nous, à la faveur du Lancement du « Sommet des Villes et Régions d’Afrique pour le Climat », qui se tiendra à Yamoussoukro, les 24 et 25 Juin prochains, sous le Parrainage de son Excellence, Monsieur ALASSANE OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire.

L’Enjeu de ce sommet est clair, à savoir, porter la voix des collectivités territoriales africaines à la 21ième Conférence des Parties (COP21) de la Convention Cadre des Nations-Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) qui se tiendra à Paris en décembre 2015. Les négociations qui doivent avoir lieu à cette occasion devront prendre en compte les problématiques des territoires africains, liées à la sécurité alimentaire, à l’accès à l’eau et à l’électricité, à la préservation des ressources naturelles et de la forêt en particulier, à la production décentralisée d’énérgie…
L’implication des niveaux sous régional, national et local dans l’organisation de cette rencontre, montre la nécessité d’adopter une approche multi niveaux et multi acteurs pour faire face à ce phénomène préoccupant et résilient pour l’ordre planétaire.
Je voudrais, à cet effet, saluer l’engagement du Ministère de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable qui a souscrit, depuis 2011, au mécanisme de réduction des émissions de gaz à effet de serre issus de la déforestation et de la dégradation des forêts (REDD+). Le lancement du Programme National Changement Climatique et la mise en place, le 15 mai dernier, d’une commission de préparation de la participation de la Côte d’ivoire à la COP21, sont autant d’initiatives qui dénotent du dynamisme de ce département conduit par le Ministre Allah Kouadio Rémi.
A l’échelle de notre sous-région, trois grands dangers menacent notre écosystème et nos populations :
- L’avancée du désert au nord,
- L’érosion côtière et la salinisation des sols au sud,
- La déforestation et la dégradation des forêts à l’intérieur de la zone.
Ces trois dangers sont d’ailleurs symbolisés dans le logo du Sommet par les couleurs ocre, verte et bleue.
Consciente de ces phénomènes qui menacent les économies des pays de la sous-région, la Commission de l’UEMOA, avec à sa tête le Président Cheicke Adjibou SOUMARE, a adressé, cette question en priorité, à travers quatre chantiers majeurs de l’Union que sont :
- La Politique agricole commune ;
- La Politique Commune d’Amélioration de l’Environnement ;
- La Politique d’Aménagement du Territoire Commune ;
- La Politique Commune Energétique.
La Commission s’est aussi, pleinement engagée à soutenir le CCT/UEMOA et les faitières des collectivités territoriales ivoiriennes dans l’organisation du Sommet de Yamoussoukro en impliquant ses cadres et en mobilisant plus de 200 millions de francs CFA.
Monsieur le Représentant résident de la Commission de l’UEMOA, je vous prie de bien vouloir transmettre nos plus vifs remerciements au Président Cheicke Adjibou SOUMARE.

Mes remerciements s’adressent aussi à l’Assemblée des Régions et Districts de Côte d’Ivoire (ARDCI) et à l’Union des Villes et Communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI), initiatrices du Sommet de Yamoussoukro. C’est en leur nom à toutes que je m’adresse à vous cet après-midi. Elles ont compris que l’approche « bottom-up » était pertinente pour aborder des problématiques qui ont trait à la sécurité alimentaire, à la préservation des ressources naturelles, à la gestion durable des déchets.
Elles bénéficient pour la préparation de ce sommet, du soutien technique et logistique du Ministère d’Etat, ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, représenté ici, par le Ministre BAMBA Check Daniel, que je voudrais saluer et remercier.

Qu’il me soit aussi permis de saluer et de remercier, en votre nom à tous, Monsieur le Premier Ministre, DANIEL KABLAN DUNCAN, représenté par…… pour l’engagement du Gouvernement ivoirien, à faire de ce sommet, une réussite, à l’image des vastes chantiers initiés par son Excellence Monsieur ALLASSANE OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire, parrain du sommet.

L’organisation de ce sommet des Régions et Villes d’Afrique sur le climat est un véritable défi pour les faitières des collectivités territoriales ivoiriennes, le Gouvernement, pour la Commission et le Conseil des Collectivités Territoriales de l’UEMOA, et pour chacun d’entre nous présent dans cette salle. La synergie de nos efforts peut garantir l’atteinte de nos résultats, nous y croyons et nous entendons, à vos côtés, réussir ce challenge.

Puisse donc, Yamoussoukro, la terre du bâtisseur de la Côte d’Ivoire moderne, les 24 et 25 juin 2015 prochains, produire une Déclaration porteuse de réponses africaines, à la survie de notre planète, appelée à contenir les effets néfastes du changement climatique.

JE VOUS REMERCIE !
Commentaires


Comment